En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8197-NATBOI-079 - Chercheur H/F en Modélisation dynamique prédictive de l'apparition de cellules résistantes lors du traitement de leucémies aiguës promyélocytaires à l'acide rétinoique

Chercheur H/F en Modélisation dynamique prédictive de l'apparition de cellules résistantes lors du traitement de leucémies aiguës promyélocytaires à l'acide rétinoique

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 5 août 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8197-NATBOI-079
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : jeudi 15 juillet 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2800 € et 3800 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Intégration de données moléculaire sur les voies de signalisation, circuits de régulation transcriptionnelle, et mécanismes épigénétiques impliqués dans l'apparition de cellules résistantes lors du traitement de leucémies aiguës promyélocytaires à l'acide rétinoique, pour générer un modèle dynamique prédictif.
- Exploitation de ce modèle pour identifier des points d'intervention et de stratégies combinatoires susceptibles de bloquer l'apparition de ces résistances.

Activités

La personne recrutée contribuera au volet modélisation du projet ITMO Cancer MIC APL-EpiNet, coordonné par Elisabeth Remy (I2M, Marseille). Il/elle travaillera sur le développement d'un modèle dynamique prédictif de l'apparition de cellules résistantes lors du traitement de leucémies aiguës promyélocytaires à l'acide rétinoic. Les prédictions obtenues avec ce modèle seront ensuite validée par l'équipe d'Estelle Durprez (CRCM, Marseille). La personne recrutée sera donc amenée à interagir régulièrement avec les membres de ces trois équipes via des réunions régulières, au minimum mensuelles, en visio ou en présentiel, à Paris ou Marseille.

Compétences

Une solide formation en biochimie (signalisation cellulaire, métabolisme) et en immunologie est requise. Une expérience en modélisation et analyse dynamique des réseaux cellulaires est souhaitée. Une expérience en analyse de données omiques serait également appréciée.

Contexte de travail

L'Institut de biologie de l'ENS (IBENS) est un centre de recherche fondamentale qui mène des recherches originales visant à décrypter les mécanismes fondamentaux au cœur des processus biologiques.
Unité mixte ENS-CNRS-INSERM, l'IBENS accueille plus de 300 personnes regroupées en 30 équipes autonomes conduisant une recherche hautement collaborative et multidisciplinaire. L'activité de recherche couvre des champs thématiques variés : Neurosciences, Biologie du développement, Génomique fonctionnelle, Écologie et biologie de l'évolution.
Plusieurs plateformes technologiques, notamment en imagerie, génomique, protéomique et bio-informatique sont à la disposition des chercheurs. Les recherches menées à l'IBENS bénéficient des interactions avec les chercheurs d'autres département de l'ENS (physique, chimie, sciences cognitives, mathématiques). L'IBENS est activement impliqué dans la formation des étudiants (en particulier master) et jeunes chercheurs.
L'équipe d'accueil (Computational Systems Biology), dirigée par Denis Thieffry comprend actuellement cinq enseignants/chercheurs permanents, un ITA, un postdoc et deux doctorants. L'objectif de l'équipe est de developper des algorithmes pour l'analyse des données omiques et la modélisation de systèmes biologiques.

On en parle sur Twitter !