En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7325-VALSEV-079 - CDD chercheur/chercheuse H/F en biophysique expérimentale

CDD chercheur/chercheuse H/F en biophysique expérimentale

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 8 février 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7325-VALSEV-079
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : MARSEILLE 09
Date de publication : mercredi 18 janvier 2023
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 avril 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2889 et 4082 euros bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Chez les mammifères, les cellules précurseurs des globules rouges (GRs), les érythroblastes, perdent leur noyau au cours de leur maturation en GR. L'objectif du projet est d'élucider le rôle des contraintes mécaniques sur l'extrusion et le détachement du noyau de l'érythroblaste lorsqu'il sort de la moelle osseuse pour rejoindre la circulation sanguine.

Activités

La personne recrutée concevra et fabriquera un dispositif microfluidique mimant l'environnement de la moelle osseuse, basé sur un dispositif développé au CINaM et encore unique à ce jour. Elle optimisera la manipulation des érythroblastes dans le dispositif microfluidique, la géométrie du dispositif et les conditions d'écoulement pour observer des événements d'énucléation. Une fois la procédure expérimentale établie, elle étudiera comment les érythroblastes normaux expulsent et libèrent leurs noyaux. Elle formera des collaborateurs américains biologistes à l'expérience microfluidique qui étudieront ensuite de la même manière des érythroblastes déficients dont la réponse mécanosensible est altérée. Ensemble, ils compareront les comportements des cellules normales et déficientes. La personne recrutée développera des routines d'analyse d'images pour automatiser la mesure de la forme des cellules et des noyaux, et la localisation de divers composants cellulaires impliqués dans l'énucléation. Elle confrontera les résultats expérimentaux à des simulations numériques prédisant les forces internes/externes et la déformation des cellules/noyaux réalisées par un collaborateur informaticien

Compétences

Le candidat ou la candidate aura un doctorat de préférence dans le domaine de la physique expérimentale/biophysique, avec une expérience en microscopie et/ou microfluidique. Une expertise en techniques de microfabrication est un plus. Le candidat ou la candidate devra montrer une forte motivation pour travailler sur un projet interdisciplinaire.

Contexte de travail

La personne recrutée sera employée par le CNRS, l'institution de recherche la plus importante et la plus reconnue de France. Le laboratoire d'accueil, le CINaM (https://www.cinam.univ-mrs.fr/cinam/), est un laboratoire mixte CNRS / Aix Marseille Université, situé sur le Campus de Luminy à l'entrée du Parc National des Calanques. Le laboratoire abrite une plateforme de micro/nanofabrication tenue par 2 ingénieurs. Les érythroblastes de souris proviendront d'une animalerie de laboratoire à Marseille, la personne recrutée sera formée à leur manipulation par les collaborateurs américains et bénéficiera aussi de l'expertise d'un collaborateur à Marseille. Elle sera supervisée par Emmanuèle Helfer, qui est Directrice de Recherche dans le Département de Physique du Vivant (PIV) du CINaM. E. Helfer et ses collègues du Dpt PIV font partie de l'Institut Convergence CENTURI (https://centuri-livingsystems.org/) et ont des collaborations avec des biophysiciens, des informaticiens et des biologistes sur divers projets interdisciplinaires. Ce projet collaboratif international implique un groupe de biologistes spécialisés dans l'hématopoïèse (Northwestern University, Chicago, USA) et un groupe de numériciens (University of Illinois at Chicago, USA). La personne recrutée rendra visite aux collaborateurs au moins deux fois sur la durée du projet.

Contraintes et risques

Astreinte entretien cellules

On en parle sur Twitter !