En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7209-ANTZAZ-001 - chercheur en bioarchéologie H/F

chercheur en bioarchéologie H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7209-ANTZAZ-001
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : lundi 13 mai 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2693 et 3105 euros bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Ce contrat de 24 mois s'inscrit dans le cadre du projet PaleoCet (ANR-18-CE27-0018). L'objectif du projet PaleoCet est d'analyser l'exploitation des baleines par les chasseurs-cueilleurs paléolithiques en Europe, en se concentrant sur le Magdalénien de la rive nord de l'Atlantique autour du golfe de Gascogne. Notre objectif est de vérifier l'hypothèse selon laquelle la disponibilité de grands cétacés comme moyen de subsistance pourrait avoir été l'une des principales motivations pour le développement des économies côtières à cette période. La grande majorité des objets témoignant de l'exploitation des baleines dans le Magdalénien proviennent de fouilles anciennes avec un mauvais contrôle stratigraphique par rapport aux standards actuels. En conséquence, la chronologie de l'exploitation des baleines dans le Magdalénien est très imprécise. La datation directe des objets travaillés en os par la méthode du radiocarbone est la seule façon de contourner les problèmes de contextualisation posés par l'ancienneté des fouilles. En raison de leur petite taille et de la grande valeur patrimoniale des objets, ces datations seront effectuées à partir de très petits prélèvements, selon l'approche récemment développée au sein de notre unité (Cersoy et al 2017).

Activités

Nous recherchons un(e) chercheur(se) dynamique, enthousiaste et motivé(e) pour rejoindre l'équipe constituée d'archéologues et de géochronologues. Le(la) postdoc devra préparer les micro-prélèvements osseux (de l'extraction du collagène à la combustion et la graphitisation) pour leur datation par la méthode du radiocarbone, en lien avec l'accélérateur compact ECHoMICADAS (LSCE, Saclay). Il (elle) interprétera les résultats, et rédigera les publications, en lien avec les chercheurs des équipes de AASPE et TRACES. Une attention particulière devra être portée à l'estimation de l'effet réservoir marin pour ces périodes.
Le (la) chercheur(se) rejoindra l'équipe SOLIMA (Sociétés littorales, milieux côtiers, ressources aquatiques) et participera activement aux réunions mensuelles de l'équipe. Il (elle) bénéficiera également des nombreux séminaires scientifiques organisés à AASPE. Des réunions de projet avec tous les participants auront lieu une fois par an.

Compétences

Le poste est ouvert aux candidats enthousiastes ayant une expérience de la géochronologie 14C. Les candidats doivent être titulaires d'un doctorat, de préférence en biogéochimie isotopique ou en géochronologie. Une expérience de travail avec des problématiques archéologiques liées aux matériaux osseux est hautement souhaitable. Les candidats doivent parler couramment l'anglais et doivent être habiles à présenter leurs résultats, et avoir une bonne capacité à travailler en équipe sur des projets pluridisciplinaires.

Contexte de travail

Le / (la) chercheur(se) sera basé(e) au laboratoire AASPE du MNHN de Paris et collaborera avec A. Zazzo, géochimiste spécialiste dans l'analyse des biomatériaux archéologiques. AASPE (https://archeozoo-archeobota.mnhn.fr/) est l'un des laboratoires de bioarchéologie les plus dynamiques et les plus attractifs au niveau national et international et créateur, entre autres projets, du LabEx BCDiv (Diversités biologiques et culturelles : origines, évolution, interactions, devenir). Il / elle bénéficiera également d'une collaboration continue avec des chercheurs de TRACES participant au projet ANR-PaleoCet (PI J-M Pétillon). Il / elle bénéficiera d'un soutien financier pour participer à des réunions internationales, préparer des publications et couvrir les frais analytiques liés au projet.

Informations complémentaires

Les candidatures devront être complétées et soumises via le site emploi.cnrs.fr. Les documents requis incluent CV, lettre de motivation, publications pertinentes / thèse de doctorat, lettre de recommandation.
Si vous rencontrez des difficultés lors de la soumission en ligne de votre candidature, n'hésitez pas à contacter Antoine Zazzo pour obtenir de l'aide si nécessaire et pour toute autre question (zazzo@mnhn.fr).
Le contrat débutera début octobre 2019. Nous organiserons des entretiens du 3 au 10 juillet et la décision finale sera annoncée au plus tard à la fin du mois de juillet.

On en parle sur Twitter !