En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7198-MARTAI-053 - Étude de la recristallisation d'aciers austénitiques lors de traitement thermo-mécaniques (H/F)

Étude de la recristallisation d'aciers austénitiques lors de traitement thermo-mécaniques (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 9 décembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7198-MARTAI-053
Lieu de travail : NANCY
Date de publication : jeudi 18 novembre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2690,42€ brut mensuel
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Dans le cadre du projet, l'équipe de recherche «Microstructure et Contraintes» de l'IJL (Institut Jean Lamour) contribue à la caractérisation du comportement thermomécanique des échantillons d'acier et à la caractérisation de la microstructure pour comprendre les phénomènes et conditions associés à la recristallisation des aciers. Les objectifs sont de définir la relation entre l'état thermique, l'état mécanique et la microstructure pour éviter la croissance anormale des grains au cours de la recristallisation lors du forgeage thermomécanique réel des pièces industrielles.

Activités

- Concevoir les plans expérimentaux pour la détermination du comportement thermomécanique des échantillons en fonction des conditions thermomécaniques réelles et des résultats de simulations numériques réalisée par FRAMATOME.
- Réaliser les essais thermo-mécaniques sur des appareils de laboratoire (machine de traction INSTRON équipée d'un four à lampe AET).
- Analyser les résultats expérimentaux et optimiser les essais en fonction de la réponse visco-plastique de l'acier austénitique
- Participer à la caractérisation détaillée des microstructures étudiées avant et après déformation par MEB / EBSD.
- Analyser les résultats des tests thermo-mécaniques et de l'observation des microstructures en relation avec la simulation numérique réalisée par les autres partenaires du projet.
- Contribuer à la diffusion des résultats (réunion régulière, publications, conférences)

Compétences

Le projet French Fab Métallurgie se concentre sur les procédés de fabrication des pièces forgées de grandes dimensions. Il vise à mieux comprendre et de réduire l'hétérogénéité de la microstructure de l'acier. Des compétences expérimentales en comportement thermomécanique et en microscopie électronique à balayage sont hautement souhaitables.

Contexte de travail

L'Institut Jean Lamour (IJL) est un laboratoire de recherche fondamentale et appliquée en science et ingénierie des matériaux et des procédés qui rassemble des scientifiques de différentes disciplines. Laboratoire multi-thématique, il couvre : les matériaux, la métallurgie, les plasmas, les surfaces, les nanomatériaux et l'électronique.
L'IJL est une unité mixte de recherche (UMR 7198) du CNRS et de l'Université de Lorraine. Il est rattaché à l'Institut de Chimie du CNRS. Créé en 2009, il compte aujourd'hui 550 personnes (37 chercheurs, 134 enseignants-chercheurs, 98 ingénieurs, techniciens et administratifs, 150 doctorants, 35 post-doctorants, 46 visiteurs, plus de 100 stagiaires), localisés sur 3 sites à Nancy, Metz et Epinal.
L'équipe de recherche « Microstructure et Contraintes » de l'Institut, basée à Nancy, a une longue expérience dans la caractérisation des transformations de phase d'alliages métalliques et des relations avec les contraintes lors de traitements thermiques, mécaniques ou thermomécaniques. Cela s'accompagne de caractérisation fine par microscopies (MEB, TEM) et dans la modélisation des mécanismes associés pour expliquer et estimer le lien entre la microstructure et les propriétés des alliages métalliques.

Informations complémentaires

Les candidats doivent avoir une thèse de doctorat dans le domaine des matériaux et / ou de la métallurgie.

On en parle sur Twitter !