En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7178-REGSOM-187 - Chercheur postdoctoral pour le développement méthodologique de la quantification des radionucléides dans des déchets de démantèlement (H/F)

Chercheur postdoctoral pour le développement méthodologique de la quantification des radionucléides dans des déchets de démantèlement (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : dimanche 30 juin 2024 00:00:00 heure de Paris

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Chercheur postdoctoral pour le développement méthodologique de la quantification des radionucléides dans des déchets de démantèlement (H/F)
Référence : UMR7178-REGSOM-187
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : mardi 14 mai 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 juillet 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2934,82 et 4122,59 euros bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : 1 à 4 années
Section(s) CN : Interactions, particules, noyaux du laboratoire au cosmos

Missions

L‘Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien est impliqué depuis plusieurs années dans des projets de recherche en lien avec le démantèlement des installations nucléaires et des accélérateurs de particules, plus spécifiquement au niveau des problématiques de caractérisation des déchets radioactifs en vue de leur stockage. Le post-doctorant ou la post-doctorante fera partie de l’équipe Radiochimie et travaillera en étroite collaboration avec l’équipe DeSIs (Dosimétrie Simulation Instrumentation) de l’IPHC. Il ou elle sera en charge du développement méthodologique de la quantification des radionucléides difficile-à-mesurer (Difficult-To-Mesure, DTM) dans des déchets de démantèlement, en particulier des déchets métalliques. Il ou elle devra mener un travail expérimental sur la séparation/quantification des DTM dans des métaux activés, ainsi qu’un travail de simulation au moyen de codes Monte-Carlo pour prédire la quantité de DTM dans les métaux cibles. Par ailleurs, Le post-doctorant ou la post-doctorante serait impliqué(e) dans un autre projet lié à la mesure des radionucléides DTM telle que I-129 dans l’environnement.

Activités

• Rechercher la bibliographique des méthodes de séparation des radionucléides DTM (conventionnels et exotiques) dans un contexte de démantèlement de centrales nucléaires.
• Prendre en charge du montage expérimental pour le développement des méthodes de séparation et quantification des radionucléides DTM dans les métaux sélectionnés
• Utiliser des codes de simulation Monte-Carlo (FISPACT-II, Geant4, MCNP, …) pour simuler la quantité des radionucléides DTM dans les matériaux produits par activation neutronique
• Rédiger des notes de recherche et des publications
• Participer à des conférences et workshops

Compétences

• Possession d’un doctorat en radiochimie, ou chimie analytique
• Bonne connaissance des techniques de séparation et solides notions en chimie radio-analytique (chromatographie sur colonne, extraction solide/liquide, ICP-MS, CI, spectroscopie gamma, compteur de scintillation liquide)
• Savoir-faire dans la manipulation de matière radioactive
• Connaissance de la physique nucléaire et la simulation Monte-Carlo sera appréciée
• Travail en équipe
• Maîtrise de la langue anglaise (lu, écrit, parlé) de niveau B2 selon le cadre européen commun de référence pour les langues

Contexte de travail

L'Institut Pluridisciplinaire Hubert CURIEN (IPHC), unité mixte de recherche sous cotutelle du CNRS et de l'Université de Strasbourg (UMR7178), est un laboratoire pluridisciplinaire où des équipes de recherche de cultures scientifiques différentes (écologie, physiologie et éthologie, chimie et physique subatomique) développent des programmes de très haut niveau avec pour socle l'instrumentation scientifique. L'IPHC est structuré en 4 départements et comptabilise un effectif total de 393 agents (H/F) dont 257 agents permanents (soit 119 chercheurs et enseignants-chercheurs et 138 ingénieurs et techniciens H/F), 46 agents en CDD et 102 doctorants H/F.
Le post-doctorant ou la post-doctorante sous la supervision du Dr Lu Liu (groupe radiochimie), Dr Maria Boltoeva (groupe radiochimie), et Dr Nicolas Arbor (groupe DeSIs).

Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.

Informations complémentaires

La candidature doit comprendre une lettre de motivation expliquant votre intérêt et votre capacité à mener à bien le projet, un CV complet, une liste de publications, ainsi que deux lettres de recommandations.