En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7010-WILGUE-003 - Post-doctorant (H/F) experimentateur sur l'interférométrie d'intensité

Post-doctorant (H/F) experimentateur sur l'interférométrie d'intensité

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7010-WILGUE-003
Lieu de travail : VALBONNE
Date de publication : jeudi 3 septembre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2675€ et 3805€ bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Dans le cadre du consortium I2C (Interférometrie d'Intensité à Calern), la personne recrutée participera au développement expérimental et aux caractérisations de l'instrument (à l'Institut de Physique de Nice), aux observations astronomiques (au plateau de Calern et en mission sur d'autres infrastructures) et à l'interprétation des résultats, en collaboration avec les astrophysiciens du laboratoire Lagrange (Observatoire de la Côte d'Azur).

Activités

- Développement instrumental: le but sera d'améliorer la sensibilité de l'instrument par divers moyens (nouveaux détecteurs, tip-tilt, etc.)
- Observations astronomiques: caractérisation d'étoiles Be, expérience à 3 télescopes, mesures résolues en polarisation...

Compétences

- Connaissances techniques en: optique instrumental, télescopes, détecteurs de photons, électronique de comptage, analyse de données.
- Connaissances de base en physique stellaire.
- Travail en équipe.
- Rédaction d'articles scientifiques.

Contexte de travail

Le projet collaboratif I2C porte sur la renaissance de la technique dite d'interférométrie d'intensité, développée par Hanbury Brown et Twiss dans les années 50 et abandonnées dans les années 70. Il y a un fort regain d'intérêt pour cette technique à l'heure actuelle avec deux approches complémentaires dans la communauté: l'utilisation de télescopes Cherenkov (collaborations VERITAS, MAGIC, et dans le futur CTA) ou optiques (Nice, Asiago, ...). Notre consortium est actuellement leader sur l'approche optique avec des premiers succès obtenus en 2017/2018.
Il s'agit maintenant de poursuivre le développement de notre instrument et de démontrer son utilisation pour des mesures intéressantes en physique stellaire.

La personne sera accueillie au sein de l'équipe "Atomes froids" de l'Institut de Physique de Nice mais travaillera au sein d'un consortium plus large impliquant des astrophysiciens du laboratoire Lagrange et des collaborateurs du laboratoire Géoazur. Une partie du travail se déroulera sur le plateau de Calern.

Contraintes et risques

- Des observations de nuit sont à prévoir.
- Des missions sur d'autres observatoires sont également envisagées.
- Il est recommandé de disposer d'un véhicule personnel pour les déplacements à Calern.

On en parle sur Twitter !