En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5493-ROBWHI-003 - Chercheur/chercheuse postdoc: ressources pour qubits & calcul quantiques (H/F)

Chercheur/chercheuse postdoc: ressources pour qubits & calcul quantiques (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : lundi 29 juillet 2024 23:59:00 heure de Paris

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Chercheur/chercheuse postdoc: ressources pour qubits & calcul quantiques (H/F)
Référence : UMR5493-ROBWHI-003
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : lundi 8 juillet 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Brut Salaire mensuel (indicatif): Entre 2991 et 4166€ selon l'expérience.
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : 1 à 4 années
Section(s) CN : Matière condensée : structures et propriétés électroniques

Missions

Le projet développera des méthodes pour évaluer et minimiser les ressources physiques (telles que l'énergie, la puissance, etc.) ou les ressources de calcul (qubits, portes, etc.) nécessaires à un ordinateur quantique. Le candidat idéal ou la candidate ideale sera prêt à s'appuyer sur la méthodologie développée au sein de l'équipe, tout en amenant la question de la minimisation des ressources dans de nouvelles directions.

Activités

Recherche en physique théorique en collaboration avec Robert Whitney (Grenoble), Alexia Auffeves (Majulab,Singapour) et Hui Khoon Ng (CQT et Yale-NUS, Singapour) L'équipe a un certain nombre de questions à l'intersection entre le calcul quantique et la thermodynamique quantique, allant du fondamental à l'appliqué. Ces questions concernent l'étude de diverses ressources physiques dans les systèmes de qubits ; des exemples peuvent inclure l'énergie ou l'entropie, au niveau microscopique ou au niveau macroscopique. La personne recrutée devra travailler avec les PIs pour identifier son projet parmi ces options, et le mener à des résultats scientifiques concrets.

Compétences

Un doctorat en physique est requis démontrant une connaissance de haut niveau d'au moins une technologie de qubits (spin qubits, superconducting qubits, photonic qubits, ...), et une expérience significative des techniques de modélisation théorique. Une expérience des modèles de bruit et de la modélisation du bruit dans les qubits serait un avantage considérable, de même qu'une connaissance des méthodes permettant de réduire la sensibilité des qubits au bruit. La personne recrutée devra être prête à apprendre à évaluer les ressources physiques dans de tels systèmes de qubits (la ressource peut s'agir d'énergie ou d'entropie, au niveau microscopique ou macroscopique), mais une expérience préalable en la matière n'est pas nécessaire.

Le travail sera effectué en anglais et nécessitera des compétences rédactionnelles de haut niveau en anglais.

Contexte de travail

Le projet se déroule au sein du LPMMC (https://lpmmc.cnrs.fr/) à Grenoble, qui est un un petit laboratoire de recherche en physique théorique convivial qui compte une trentaine de chercheurs et d'étudiants, travaillant sur une variété de sujets en physique théorique.  Nous sommes des membres importants de la Fondation Quantique de Grenoble (https://quantalps.univ-grenoble-alpes.fr/), qui constitue l'un des principaux pôles français de recherche en science et ingénierie quantiques, avec environ 200 chercheurs permanents travaillant sur l'informatique quantique, la simulation quantique, l'information quantique, la détection quantique, les matériaux quantiques, etc.

Le projet lui-même sera mené par le candidat retenu en collaboration avec Robert Whitney, avec des interactions très régulières avec Alexia Auffèves et Hui Khoon Ng (Alexia et Hui Khoon étant à Singapour, les discussions avec elles se feront principalement par vidéo). La partie grenobloise de l'équipe comprend actuellement 2 thésards, avec d'autres thésards et postdocs dans la partie singapourienne de l'équipe, tous travaillant sur des projets connexes. Les interactions avec les autres membres de l'équipe sont encouragées.

Contraintes et risques

Pas de contraintes ou de risques particuliers. Le poste sera basé en bureau, avec la possibilité de voyager pour participer à des conférences et à des collaborations.