En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5299-JULLAV-003 - Offre postdoctorale (physique théorique) H/F : aspects théoriques de la matière noire

Offre postdoctorale (physique théorique) H/F : aspects théoriques de la matière noire

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 29 septembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5299-JULLAV-003
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : mercredi 8 septembre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 3 janvier 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : salaire brut mensuel à partir de 2675€, et plus selon l'expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Nous souhaitons recruter un/e chercheur/se en contrat postdoctoral pour travailler sur les aspects théoriques des recherches de matière noire cosmologique. Basé/e au LUPM à Montpellier, il/elle sera impliqué/e dans une collaboration étroite avec plusieurs autres équipes françaises de théoriciens (Annecy, Marseille, Strasbourg), collaboration soutenue par le projet ANR GaDaMa - ANR-18-CE31-0006.

Activités

Les activités concernent le développement de calculs analytiques et semi-analytiques originaux pour :
* étudier la structuration de la matière noire aux petites échelles (sub-galactiques) en lien étroit avec ses propriétés élémentaires (particules ou trous noirs primordiaux) ; contraindre cette composante inhomogène grâce à différentes sondes (gravitationnelles ou à haute énergie) ;
* développer des méthodes caractérisant de manière cohérente les signatures astrophysiques dépendant de la vitesse de la matière noire ;
* étudier les conséquences sur plusieurs scénarios de matière noire et recherches spécifiques associées (particules exotiques ou trous noirs primordiaux).

Compétences

Les candidat/e/s doivent être titulaires d'un doctorat, avoir reçu une formation très solide en physique théorique, notamment en physique des particules, astrophysique et cosmologie (incluant l'univers primordial), et avoir une expérience de recherche à haut niveau international dans (ou proche de) la thématique ciblée. Il/elle devra également montrer un très fort intérêt ou une expérience dans les travaux interdisciplinaires, notamment à la frontière de la physique des particules, de l'astrophysique et de la cosmologie (voire également les phénomènes non-linéaires) ; ainsi qu'un fort intérêt pour la confrontation des prédictions théoriques aux observations.

Contexte de travail

Le/la candidat/e sera basé/e au LUPM, à Montpellier, au sein de l'équipe PACT du laboratoire. Le contrat initial est de 12 mois, renouvelable une fois.

On en parle sur Twitter !