En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5269-NADMIC-006 - Chercheur physico-chimiste en science des matériaux - H/F -

Chercheur physico-chimiste en science des matériaux - H/F -

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5269-NADMIC-006
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : lundi 27 juillet 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2648, 79 et 3054,06 euros brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Développement de transducteurs souples incorporés dans des infrastructures routières
Concevoir et réaliser un générateur électrostatique de conversion d'énergie mécanique en énergie électrique à partir de polymères électroactifs. Démonstrateur à intégrer au sein d'une infrastructure routière (sur une route par exemple) pour évaluer les performances du dispositif activé par le passage de véhicules

Activités

Les 6 premiers mois :
-Elaboration de composites à matrice polymère incorporant des nanotubes de carbone (NTC) traités en surface par un revêtement isolant (à réaliser). Etude menée au MSSMat. Evaluation des propriétés diélectriques et d'isolation de ces composites (influence du revêtement isolant sur les NTC, taux de charges incorporé)
-En parallèle, avec le support du G2Elab, conception de structures mécaniques pouvant accueillir les composites dans le contexte de l'application
Les 6 mois suivants :
Etude menée au G2Elab :
- Finalisation des prototypes
- Evaluation des performances en laboratoire et sur le terrain

Compétences

-Elaboration de composites polymères – nanoparticules et/ou de polymères électroactifs
-Mesures et/ou performances de composites polymères pour la récupération d'énergie
-Des compétences couplées électro-mécaniques seraient un plus ainsi que des compétences en instrumentation.
-Autonome, dynamique, réactif, imaginatif, un goût prononcé pour l'expérimental et l'instrumentation
-Esprit de synthèse
-Bonne qualité rédactionnelle et de communication
-Savoir gérer un projet multi-partenaires et multi-site.

Contexte de travail

-Le G2Elab est une unité mixte de recherche du CNRS, de l'Université Grenoble Alpes et de Grenoble INP. Les axes de recherche du G2Elab vont des matériaux pour le génie électrique jusqu'aux réseaux de distribution intelligents, en passant par les dispositifs pour l'électronique de puissance. Le laboratoire est structuré en cinq équipes de recherche, un pôle technique et un pôle administratif englobant un total d'environ 250 personnes (chercheurs, enseignants –chercheurs, ingénieurs, techniciens, administratifs, doctorants, étudiants en master) pour répondre aux défis d'aujourd'hui et de demain de la transition énergétique et de de ses enjeux sociétaux. Vous serez intégrés au sein de l'équipe Matériaux Diélectriques et Electrostatiques qui s'intéresse entre autres au développement de dispositifs originaux pour la génération et la récupération d'énergie.
Travail expérimental. Etude en partenariat entre le MSSMat à CentraleSupélec (région parisienne) et le G2Elab à Grenoble. Le post-doctorant partagera son temps entre ces deux sites distants de 600 km. Les 6 premiers mois se dérouleront très majoritairement au MSSMat pour l'élaboration des matériaux et les 6 mois suivants au G2Elab à Grenoble pour assembler les structures de récupération d'énergie et évaluer les performances des dispositifs créés.

Contraintes et risques

-Le projet se déroulera sur 2 sites distants (600 km) et il faudra veiller à bien faire l'interface au niveau de l'avancement du travail entre les 2 groupes partenaires du projet
-Il faudra aussi intégrer l'aspect organisationnel personnel dans la bonne efficience de l'étude.

Informations complémentaires

De préférence un candidat ayant une expérience avérée dans le domaine des matériaux et dispositifs pour la récupération d'énergie dans une conversion mécanique - électrique. Cependant, un jeune docteur en sortie de doctorat est accepté si l'adéquation est là.

On en parle sur Twitter !