En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5211-NICLAU-003 - Ingénieur(e) en évaluation des services écosystémiques H/F

Ingénieur(e) en évaluation des services écosystémiques H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 17 mai 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5211-NICLAU-003
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : lundi 26 avril 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 juin 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : De 2200 à 3100€ bruts mensuelle, le niveau de salaire sera modulé en fonction de l'expérience antérieure du Candidat.
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Ingénieur(e) d'Etudes en Evaluation des services écosystémiques lagunaires dans une perspective d'analyse de cycle de vie (ACV) territoriale.
Le profil défini pour ce poste consiste à contribuer à deux des tâches du projet. (i) Il s'agit en premier lieu de participer à la conception d'outils d'évaluation originaux couplant les principes et méthodes d'évaluation économique, d'évaluation multicritère et de l'analyse de cycle de vie concernant les services écosystémiques (SE) liés aux zones côtières et lagunaires (module 2 du projet). Pour ce faire, le candidat devra explorer et articuler plusieurs champs bibliographiques de façon à produire un état des lieux des travaux similaires et des pistes de travail possibles. (ii) A l'issue de cette phase, il sera chargé de mener l'application du cadre méthodologique ainsi conçu au cas de l'étang de Thau (module 4 du projet) ; ce qui suppose de réaliser une analyse bibliographique contextualisée concernant les SE de ce territoire et de réaliser des enquêtes de terrain pour appliquer les outils proposés et évaluer en termes de valeur monétaire et autres indicateurs produits par le projet, les conséquences en termes de pertes et gains des scénarios d'évolution envisagés dans le cadre d'un groupe de travail avec les parties prenantes.

Activités

• Revue bibliographique sur l'évaluation des Services écosystémiques (SE) en lien avec les milieux lagunaires et zones humides pour faire du transfert de valeur éventuellement
• Enquête de terrain et bibliographie pour évaluer le poids des activités, des usages et des services écosystémiques sur le territoire de Thau
• Organisation d'un focus group avec les parties prenantes pour définir les scénarios d'évolution du territoire
• Sélection des SE à évaluer en lien avec les exemples pris pour le lac Saint Pierre au Québec
• Cartographie des SE sélectionnés
• Enquête et traitements économétriques pour évaluation de la valeur des SE sélectionnés et des pertes et gains prévisionnels en fonction des scénarios d'évolution
• Rédaction de la partie du rapport afférente aux modules correspondants du projet
• Animation de la rédaction collective de deux articles (un méthodologique et un sur l'étude de cas Thau)

Compétences

Master ou diplome d Ingénieur en Economie, géographie, écologie, ou sciences de l'environnement, Ingénieur agronome, Ingénieur ACV.
Le candidat.e doit avoir une bonne maitrise de l'anglais, pouvoir faire preuve d'autonomie dans son travail ainsi que de capacité d'intégration dans une équipe pluridisciplinaire. En effet il/elle sera améné.e à collaborer avec plusieurs doctorant.e.s impliqué.e.s dans les autres tâches. Il devra préparer et animer la rédaction de deux articles pour valoriser collectivement les deux tâches du projet dans lesquelles il/elle sera impliqué.e. Des connaissances relatives à un ou plusieurs des thèmes : services écosystémiques, méthodes d'évaluation, méthodes ACV, usages des SIG et cartographie des SE constitueront des atouts pour le poste ainsi que la connaissance de modèles intégrés spécifiques aux SE tels que par exemple INVEST (Integrated Valuation of Ecosystem Services and Tradeoffs).
Permis de conduire et voiture sont nécessaires (les frais de déplacement seront pris en charge)

Contexte de travail

CNRS - Centre d'Economie de l'Environnement de Montpellier (site INRAE) en lien avec l'équipe ITAP, Groupe ELSA, INRAE. Le chargé d'étude travaillera en lien étroit avec Hélène Rey-Valette et Jean Michel Salles (CEE-M Montpellier) en collaboration avec Jérôme Dupras (UQO Québec) et Eléonore Loiseau (ITAP INRAE Montpellier) ainsi que Rutger de Wit (MARBEC Montpellier) pour la partie application à l'étang de Thau. L'activité du futur ingénieur.e d'étude intervient en soutien à un projet de recherche pluridisciplinaire visant à proposer une évaluation des services écosystémiques (SE) à une échelle territoriale, selon une perspective de cycle de vie et dans le cadre d'une gestion intégrée des zones côtières et maritime. Ce projet vise à élaborer un cadre méthodologique original pour évaluer la durabilité de projets de développement maritime côtier à l'échelle d'un territoire, tout en évitant les transferts d'impacts. En effet, les outils d'évaluation disponibles ne permettent généralement pas d'intégrer correctement les impacts des activités humaines sur les SE, en considérant l'ensemble de la chaine de valeur impliquée par ces activités. Il est donc nécessaire d'élaborer des outils d'évaluation plus intégrés selon une logique d'Analyse du Cycle de Vie (ACV). Ainsi, le projet COST TO COAST comporte quatre volets de recherche interconnectés visant à : (i) créer un cadre conceptuel intégré basé sur l'état de l'art scientifique pour une évaluation des SE dans une perspective cohérente avec l'ACV territoriale, (ii) développer une méthodologie pour identifier et évaluer les bouquets de SE pertinents, en cohérence avec les propriétés biophysiques de la zone côtière et les perceptions des parties prenantes, (iii) créer des indicateurs d'évaluation des impacts du cycle de vie sur les gains et les pertes de SE (intégrés dans la méthode IMPACT World+), et iv) valider ces outils sur des cas d'étude portant sur les territoires de l'Étang de Thau en France et le lac Saint-Pierre au niveau du fleuve Saint-Laurent au Québec.

Contraintes et risques

Difficultés de coordination à distance avec les thésards et post doc basés au Québec
Difficultés d'enquête sur le terrain si persistance du COVID
Difficultés de mobilisation des parties prenantes dans le focus group

Informations complémentaires

Financé par l'ANR dans le cadre du projet COST TO COAST
Une sélection de trois candidats sera réalisée et donnera lieu à une audition.
Contact téléphonique pour renseignement complémentaire : 06 82 87 71 89 (Hélène Rey-Valette)

On en parle sur Twitter !