En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR3589-SAMSOM-008 - Chercheur·euse en Modélisation de la mer Méditerranée aux échelles climatiques (H/F)

Chercheur·euse en Modélisation de la mer Méditerranée aux échelles climatiques (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 8 février 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR3589-SAMSOM-008
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : vendredi 20 janvier 2023
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 21 mois
Date d'embauche prévue : 1 avril 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Selon la qualification et l'expérience, le salaire brut sera compris entre 2805€ et 3964€€ euros par mois
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

La mer Méditerranée subit et est amenée à subir dans les prochaines décennies une grande variété d'impacts des activités humaines (changement climatique, pollution apportée par les fleuves, pêcherie). Sous ces forçages externes, sa physique, sa biogéochimie marine et ses écosystèmes marins se tranforment et évoluent à un rythme rapide. Pour pouvoir mieux cerner les évolutions passées et caractériser les évolutions à venir de la mer Méditerranée, nous avons besoin de mettre en place, de valider et d'exploiter des modèles numériques de la mer Méditerranée qui soient à la fois réalistes, fiables, et capables de tourner sur de longues périodes de temps.
NEMOMED est la plateforme de modélisation de la mer Méditerranée, basée sur le modèle NEMO et développée par la communauté française depuis plus de 20 ans, entre autres, au CNRM.
Ce contrat vise principalement à l'amélioration scientifique de cette plateforme de modélisation et à son exploitation pour des études de changement climatique océanique régional. En particulier, nous visons de doter NEMOMED d'une capacité de zoom flexible et déplaçable pour atteindre l'échelle kilométrique, d'un meilleur schéma de convection océanique, phénomène clé de l'océanographie méditerranéenne, et d'une représentation de l'effet des marées sur le mélange, en particulier au détroit de Gibraltar, zone de contrôle du reste du bassin. L'approche sera de développer ces nouvelles capacités dans NEMOMED en s'appuyant sur la version 4 du code NEMO disponible au CNRM, et sur le réseau de scientifiques du projet national MEDIATION (voir plus bas), de réaliser des simulations d'évaluation sur des cas d'étude puis sur des périodes longues pour finalement obtenir une nouvelle version de réference de NEMOMED. Cette nouvelle version devra être exploitable pour réaliser des simulations climatiques longues sur le passé et le futur.
Les missions principales du poste proposé sont de (1) développer les nouvelles fonctionalités dans le code NEMOMED, (2) réaliser et évaluer des simulations adéquates (3) interagir avec la communauté des développeurs du modèle NEMO au sein du CNRM, du projet MEDIATION et au delà et de (4) valoriser les résultats obtenus par des publications scientifiques. Le candidat retenu ou la candidate retenue disposera d'un large degré de liberté concernant les axes de développement du modèle au delà des aspects mentionnés ci-dessus et quant à l'exploitation scientifique des simulations numériques. Le travail sera effectué dans le cadre du projet national MEDIATION (voir ci-dessous).

Activités

Le travail proposé comprend les activités suivantes :
travail sur ordinateur, participation aux réunions d'équipe et aux réunions du projet, coordination et échanges de données avec les partenaires du projet, communication orale ou poster lors de conférences scientifiques, publication d'articles scientifiques, contribution aux livrables du projet.

Compétences

1) Un doctorat en sciences atmosphériques, océaniques ou climatiques, obtenu avant la date de début du contrat
2) Une expérience dans un des domaines scientifiques suivants sera appréciée mais n'est pas obligatoire: changement climatique, océanographie, développement de modèles numériques, processus de mélange dans l'océan, scénarios climatiques régionaux, mer Méditerranée
3) Compétences démontrées en programmation (le code NEMO est en Fortran) et dans un langage d'analyse et de tracé scientifique (python, R, NCL ou équivalent), et expérience confirmée du travail dans un environnement Linux (scripts shell, ...)
4) Une expérience du développement du code NEMO et en particulier de l'outils de raffinement AGRIF et des schémas de mélange, du travail sur des calculateurs haute performance et/ou de la manipulation des données climatiques (par exemple, format netcdf, nco, cdo, ...) sera fortement appréciée mais n'est pas obligatoire
5) Excellentes compétences en communication écrite et orale en anglais. La pratique du français serait pratique mais n'est pas obligatoire

Contexte de travail

Le Centre National de Recherches Météorologiques (CNRM, http://www.umr-cnrm.fr/) est un laboratoire scientifique de Météo-France et du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) situé à Toulouse, l'une des villes les plus agréables et les plus dynamiques de France. Le CNRM est l'un des principaux instituts de recherche sur les sciences du climat en Europe. Le CNRM offre un environnement hautement international et interdisciplinaire pour mener des recherches scientifiques, ainsi que l'accès à de grandes installations scientifiques.

La candidate retenue ou le candidat retenu travaillera au sein de l'équipe de recherche sur la modélisation climatique régionale (https://www.umr-cnrm.fr/spip.php?article1035) composée de 13 membres, doctorants, post-doctorants, chercheurs juniors et seniors, ainsi que d'ingénieurs de recherche, sous la direction scientifique de Samuel Somot (https://www.umr-cnrm.fr/spip.php?article437). En plus de Samuel Somot, l'environnement scientifique proche sera constitué de Robin Waldman (https://www.umr-cnrm.fr/spip.php?article1057), Hervé Giordani et Florence Sevault.

Le poste annoncé est financé par le projet national PPR Océan & Climat MEDIATION qui implique de nombreux instituts de recherche français de premier plan dans les sciences océanographiques. MEDIATION a vocation à transformer radicalement les méthodes de modélisation intégrée, en ciblant deux questions d'intérêt sociétal majeur : comment le changement global va-t-il impacter le fonctionnement des écosystèmes marins régionaux, et comment évaluer l'effet de mesures permettant la préservation du milieu ? Pour cela, MEDIATION proposera des développements méthodologiques très originaux destinés à (i) élaborer des scénarios avec les acteurs de terrain de manière à éclairer les décideurs et orienter les politiques publiques, (ii) définir le niveau de complexité adéquat des chaînes de modélisation pour évaluer la réponse des écosystèmes à ces scénarios, (iii) quantifier l'incertitude des modèles et des projections qu'ils fournissent, (iv) traiter les données massives hétérogènes permettant d'évaluer et d'améliorer les différents maillons de modélisation, (v) diminuer les temps d'exécution pour explorer un grand nombre de scénarios, et (vi) identifier des indicateurs des écosystèmes et des services associés afin de synthétiser l'information. Les développements seront testés sur deux démonstrateurs sélectionnés sur les côtes françaises Atlantique et Méditerranéennes.

Informations complémentaires

Le candidat retenu ou la candidate retenue sera sous contrat avec le CNRS et sera basé ou basée au Centre National de Recherches Météorologiques (CNRM), sur le site de Météo-France à Toulouse, France (http://www.umr-cnrm.fr/).

Pour un examen complet, les candidats ou candidates sont invités à soumettre :
- un exposé détaillé de leurs motivations et intérêts de recherche en relation avec les missions détaillées dans l'appel d'offre
- un curriculum vitae comprenant la formation suivie, les expériences de recherche, la liste des publications et conférences, les compétences en informatique et les connaissances linguistiques
- les noms, numéro de téléphone et adresse e-mail d'au moins 2 personnes référentes

Pour plus de détails sur cet appel, veuillez contacter :
Samuel Somot
Météo-France/CNRM/GMGEC/MOSCA
Tél. : +33 (0)5 61 07 93 62
Email : samuel.somot@meteo.fr

On en parle sur Twitter !