En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant (H/F) pour l'identification et la caractérisation de complexes ribonucléoprotéiques impliqués dans la réplication des virus de la Dengue et du Zika

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 27 juin 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UPR9002-ERIENN-001
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : lundi 6 juin 2022
Nom du responsable scientifique : ERIC ENNIFAR
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 5 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les virus du Zika (ZIKV) et de la Dengue (DENV) appartenant à la famille des Flavivirus sont transmis par piqûres de moustiques infectés. Avec environ 390 millions d'infections répertoriées chaque année, DENV est considéré comme l'un des virus les plus critiques par l'Organisation Mondiale de la santé. Concernant le ZIKV, la première émergence significative a été observée en 2007 dans les îles du Pacifique Sud et plus tard au Brésil, se répandant rapidement sur le continent Américain en 2015-2016. Actuellement, aucun traitement ou vaccin efficaces n'existent contre ces virus. Dans la mesure où DENV et ZIKV se répandent chez des hôtes vertébrés et invertébrés, une stratégie efficace pour bloquer la transmission virale et la diffusion du virus serait de cibler des étapes spécifiques de la réplication virale. Le développement de nouvelles stratégies antivirales nécessite une compréhension précise des étapes clefs du cycle viral. Le génome des virus à ARN comporte des régions structurées non codantes multifonctionnelles. Les régions non traduites 5'- et 3'- (UTR) des génomes de DENV et ZIKV sont hautement conservées et sont impliquées dans la réplication virale.
Les interactions ARN génomique-protéines jouent un rôle crucial dans ce cycle de réplication et dans le détournement de la machinerie cellulaire de l'hôte. Afin de développer de nouvelles stratégies antivirales, les objectifs de ce projet de thèse sont de: (i) identifier et caractériser les facteurs chez le moustique qui interagissent avec l'ARN génomique de ces virus et (ii) caractériser au niveau structural et biophysique plusieurs complexes ribonucléoprotéiques impliquant des régions non codantes du génome viral et des protéines de l'hôte moustique et nécessaires au le cycle de réplication viral. Dans ce but, des approches biophysiques intégrées (microcalorimétrie, biosenseur à puce ADN, spectrométrie UV-visible, Spectrométrie de Masse, Cryo-Microscopie Electronique, Résonance Magnétique Nucléaire et Cristallographie aux rayons X) seront utilisées. Ce projet sera également réalisé en collaboration avec l'Université du Minas Gerais au Brésil, spécialisée de longue date dans les infections des virus de la Dengue et du Zika, et fera appel à l'Insectarium de l'IBMC afin d'identifier d'éventuelles protéines de l'hôte importantes pour le cycle viral.
Cette étude permettra de mieux comprendre les mécanismes de la réplication virale afin de contribuer à l'élaboration rationnelle de nouveaux antiviraux.

Contexte de travail

L'unité « Architecture et réactivité de l'ARN, CNRS UPR 9002, est un laboratoire pluridisciplinaire où les thèmes de recherche développés portent sur la biologie du monde des ARNs.
Le/la doctorant-e sera accueillie au sein de l'équipe « Structure et Dynamique des machines biomoléculaires » qui compte 5 chercheurs, 3 ingénieurs et 2 doctorants.
La thèse sera rattachée à l'Ecole Doctorale des Sciences de la Vie et de la Santé (ED414).
Le/la doctorant-e pourra bénéficier de toutes les conditions matérielles (instrumentation, laboratoire), humaines (partage d'expertise) et informatiques nécessaires à la bonne réalisation du projet de thèse.

Contraintes et risques

Travail occasionnel à l'extérieur pour l'acquisition des données RMN, Cryo-Microscopie Electronique et Cristallographiques.

Informations complémentaires

Le/la candidat-e doit être titulaire d'un master et/ou d'un diplôme d'ingénieur. Il/elle devra justifier de solides connaissances en biochimie des ARNs et des protéines, et en biophysique. Un intérêt marqué pour la bioinformatique et le traitement des données seront un avantage.
La candidature doit être accompagnée d'un CV détaillé, de 2 références, d'une lettre de motivation, d'un résumé du stage de Master, et des notes et classements du Master 1 et 2.

On en parle sur Twitter !