En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant (H/F): Les carboranyl phosphines rencontrent les dendrimères : des molécules électro-déficientes pour la conception de ligands et des applications en catalyse

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR8241-ANNCAM-001
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : mardi 17 mars 2020
Nom du responsable scientifique : Anne-Marie Caminade
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les dendrimères sont des macromolécules hyper-ramifiées, et sont la spécialité du groupe toulousain. La surface des dendrimères peut être décorée avec n'importe quel type de fonction pour obtenir les propriétés souhaitées. Les carboranyl phosphines, pour lesquelles le groupe de Leipzig est expert, sont des ligands modifiables, dont les propriétés stériques et électroniques peuvent être changées à volonté. L'ancrage de ces ligands à la surface des dendrimères offrira, pour la première fois, des dendrimères fonctionnalisés par des carboranyles bis-phosphines déficientes en électrons ou des carboranyl phosphine-amines, carboranyl phosphine-alcoxydes mixtes (hémilabiles), carboranyl phosphines- alcoxydes, -thiols ou -thioéthers, etc… en tant que ligands pour des transformations catalytiques difficiles. Le couplage C – C et l'activation C – H seront étudiés en détail. La diminution de la lixiviation des métaux sera particulièrement ciblée, l'objectif étant une lixiviation <1 ppm. Les effets des différentes structures de dendrimères et métaux utilisés sur la réactivité, l'activité et la sélectivité des catalyseurs seront étudiés, et rationalisés en collaboration avec un groupe de théoriciens à Barcelone, où l'étudiant séjournera aussi, et appliqués pour une conception rationnelle de catalyseurs améliorés. Les dendrimères fonctionnalisés les plus efficaces seront mis à l'échelle et testés sur les réactions industrielles de la société BASF, en Allemagne. Plus d'informations peuvent être trouvées sur: http://www.ccimc.eu/esr12-project/

Contexte de travail

Cette thèse fait partie d'un réseau de formation innovant (ITN) et plus spécifiquement d'un doctorat conjoint européen (EJD), financé par la Commission européenne par le biais de l'action Marie Sklodowska-Curie (MSCA), intitulé "Coordination Chemistry Inspires Molecular Catalysis" (CCIMC). Ce programme comprend 15 thèses doctorales conjointes. Nous vous encourageons à considérer les 15 projets de thèse; les informations sont disponibles sur le site Web de l'ITN-EJD à www.ccimc.eu.
Cette offre est un programme de double doctorat de 3 ans entièrement financé entre le Laboratoire de Chimie de Coordination (LCC), dans le groupe Dendrimères et Hétérochimie de Toulouse (FR) et l'Institut für Anorganische Chemie de l'Université de Leipzig (ULEI, DE). Vous serez co-encadré par le Dr. Anne-Marie Caminade à Toulouse et par le Prof. Dr. Evamarie Hey-Hawkins à Leipzig, pendant 15 mois dans chaque laboratoire. En outre, deux détachements de 3 mois chacun sont prévus à Barcelone, en Espagne, avec Agustí Lledós à l'UAB, et à Ludwigshafen, en Allemagne, à BASF. Par ailleurs, des formations se dérouleront sur plusieurs sites à travers l'Europe, permettant au doctorant de bénéficier d'une importante mobilité internationale.
Le Laboratoire de Chimie de Coordination (LCC), situé à Toulouse, dans le sud de la France, associé à l'Université Paul Sabatier, est l'institution phare du CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) en chimie de coordination, et l'un des meilleurs instituts de chimie en France. Fort de plus de 100 personnes, dont des chercheurs et des techniciens, répartis en 15 équipes, le LCC offre une expertise en chimie moléculaire des métaux de transition et des groupes principaux, avec des recherches spécifiques pour résoudre les problèmes actuels liés au changement climatique, à la transition énergétique et aux sciences de la vie, selon 3 axes principaux d'investigation : catalyse, matériaux et santé. Le LCC a des partenariats étroits avec un certain nombre d'entreprises publiques et privées en France, en Europe et dans le monde. Plus de 100 étudiants de premier cycle, doctorants et post-doctorants de différentes nationalités sont présents au LCC, assurant ainsi un environnement de travail motivant ainsi que des opportunités pour des événements sociaux. Nous avons à notre disposition un espace de laboratoire et des paillasses entièrement équipées de hottes et de lignes à vide poussé, une par étudiant, ainsi que des plateformes techniques et analytiques très bien équipées pour l'accompagnement quotidien des travaux scientifiques. Tous les équipements instrumentaux sont accessibles, appartiennent et sont entretenus par le CNRS-LCC et l'Institut de Chimie de Toulouse, sous la forme de plusieurs plateformes de caractérisation, chacune dotée de techniciens de haut niveau. Ils comprennent: RMN (8 instruments jusqu'à 800 MHz y compris à l'état solide), diffraction des rayons X (3 pour monocristaux et une pour poudre), microscopie (12 instruments SEM / TEM / AFM), MS (toutes méthodes), 2 magnétomètres SQUID, Mössbauer, GC-MS, HPLC (y compris chirale semi-préparative), électrochimie, spectroscopie optique dont Raman, etc…
L'Université de Leipzig, fondée en 1409, compte aujourd'hui environ 30 000 étudiants. Il y a 14 facultés, couvrant des sujets allant de la médecine aux sciences naturelles, des mathématiques à la théologie et des sciences sociales aux sports. Cette variété permet à chaque scientifique de mettre à profit les connaissances de plus de 400 professeurs et donc de travailler dans des projets interdisciplinaires. Le groupe a environ 600 m2 d'espace de laboratoire et des paillasses entièrement équipées de sorbonnes séparées pour au moins 34 collaborateurs, et 4 laboratoires spécialement équipés, avec une richesse d'instruments pour la caractérisation. Ainsi, tous les équipements nécessaires à une synthèse de pointe, y compris les lignes à vide poussé et les techniques Schlenk (également un système de purification de solvants MBRAUN MB SPS-800), ainsi que les équipements de purification des composés (chromatographie sur colonne, HPLC, deux Isolera 4) etc… sont disponibles. Des techniques de caractérisation avancées, y compris GC-MS (QP-2010, Shimadzu), 2 appareils RMN (également RMN hétéronucléaire; spectromètre Bruker AVANCE DRX 400) équipés de dispositifs VT, UV-Vis, IR (ATR), Raman, DTA/TG/DSC et diffraction des rayons X monocristallin (diffractomètre Gemini (Agilent Technologies)) sont également disponibles. D'autres équipements sont fournis par le Département, tels que le service d'analyse élémentaire et de spectrométrie de masse.
Le candidat doit avoir une solide formation en chimie de synthèse, et doit être enthousiaste et disposé à voyager dans le cadre du projet et doit accepter les conditions de l'attribution du double diplôme, y compris l'exigence d'assister à des événements de formation internationaux et de remplir le processus d'examen du double diplôme. Il y aura de nombreuses opportunités de s'engager avec d'autres groupes du consortium, qui représentent de nombreux leaders européens dans le domaine de la chimie de coordination et de la catalyse.

Contraintes et risques

Veuillez noter que pour être éligible, le 1er octobre 2020, le candidat doit être dans les quatre premières années (équivalent temps plein en recherche) de sa carrière de chercheur et ne pas avoir obtenu de doctorat. Au 1er octobre 2020, il ne doit pas avoir résidé ou exercé son activité principale (travail, études, etc...) en France pendant plus de 12 mois au cours des 3 années précédentes.

Informations complémentaires

Le consortium CCIMC ITN répond au manque actuel de formation doctorale coordonnée au niveau européen sur la catalyse moléculaire. Il vise à repousser les frontières de la connaissance dans la conception de ligands, la chimie de coordination, le développement de pré-catalyseurs, la récupération de catalyseurs et la mise en œuvre de processus catalytiques, tout en offrant une formation à grande échelle dans des compétences professionnelles transférables et personnelles, afin de préparer une nouvelle génération de jeunes scientifiques à rencontrer les défis économiques et sociétaux de l'industrie chimique au 21ème siècle.

On en parle sur Twitter !