En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse H/F Gestion Proactive de l'Obsolescence des Systèmes

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 6 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UPR8001-CLABAR-001
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : mercredi 15 juin 2022
Nom du responsable scientifique : Claude BARON
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 3 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

« Modélisation des couplages obsolescence-fiabilité-
maintenabilité et disponibilité intégrant les incertitudes des données »
'obsolescence d'un constituant peut impacter le système d'intérêt, en particulier sa disponibilité. Elle rend le système « faillible », sans forcément que celui-ci ne soit en panne ou ne présente des défaillances. Elle se manifeste véritablement dès lors que le constituant obsolète est concerné par une réparation ou un changement lors d'opérations de maintenance (UTE 2011).
La gestion de l'obsolescence est un processus impliquant de nombreux métiers dont les objectifs sont : (i) de retarder l'occurrence de l'obsolescence, (ii) d'offrir la fenêtre temporelle d'opportunité la plus longue (i.e. l'intervalle de temps séparant l'identification de l'obsolescence et l'implémentation de la résolution appropriée) (SD- 22 2021), et (iii) de déterminer les solutions de remédiation les moins onéreuses et les plus efficientes.
Les approches de gestion de l'obsolescence sont essentiellement réactives, proactives ou stratégiques (Boissie 2019; Rojo 2011; Sandborn 2013).
Le but de la thèse, menée dans le contexte d'un projet ANR est de proposer des méthodes et des outils nécessaires pour garantir, au mieux, et de maximiser, la disponibilité d'un système d'intérêt ou d'un parc de systèmes en présence d'obsolescence, prédite et/ou avérée de composants physiques. Ce but sera atteint via la définition des solutions de remédiation les plus efficaces (aptes à assurer l'atteinte des objectifs) et efficientes (utilisant de manière optimale les ressources).
Plus précisément, dans la thèse, il s'agira de définir les couplages entre obsolescence-fiabilité-maintenance et disponibilité : comprendre, modéliser et utiliser les modèles formels liant ces champs d'étude pour le dimensionnement juste nécessaire des stocks de rechange. Précisons toutefois que le projet EOS ne mènera pas de recherche en fiabilité ni en maintenance ; nous sommes des utilisateurs avertis des techniques de ces domaines appuyés par l'expertise de nos partenaires industriels (Senior Expert Group en fiabilité de Valeo et Expert de Merem) et l'expertise de l'équipe Quartz en MCO.

Contexte de travail

Laboratoire LAAS, Unité propre du CNRS, Toulouse., équipe ISI.
L'équipe Ingénierie des Systèmes et Intégration (ISI) du LAAS-CNRS, animée par Claude Baron, adresse la définition, la mise en œuvre, l'optimisation et l'orchestration des processus d'ingénierie systèmes, de l'élicitation des exigences à leur retrait de service, avec un focus sur la phase de conception et plus largement de développement de systèmes, ainsi que l'utilisation de méthodes et outils supports, dans l'objectif de garantir que les produits délivrés satisfassent certaines propriétés requises (fiabilité, sécurité, maintenabilité, qualité, ...).
Co-direction : Marc Zolghadri, Laboratoire Quartz, ISAE-Supmeca, Paris

Contraintes et risques

NA

On en parle sur Twitter !