En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Contrat doctoral H/F Système de Production d'Eléments Exotiques Déficients en neutrons (SPEED)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR3266-VIRLEF-009
Lieu de travail : CAEN
Date de publication : jeudi 16 juillet 2020
Nom du responsable scientifique : Pascal JARDIN
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

L'étude des isotopes rares et exotiques est essentielle pour comprendre le comportement de la matière nucléaire. Ces noyaux, n'étant plus disponibles naturellement sur Terre, peuvent être recréés en laboratoire pour y être étudiés. Leur production est un objectif majeur des installations nationales et internationales de production de faisceaux d'ions (installation ISOL, Isotope Separator On Line). L'objectif du travail de thèse est de concevoir, de construire, de tester et d'optimiser un système innovant de production d'ions exotiques qui seront mis à disposition de la communauté de physique nucléaire.
L'ambition est de produire ces faisceaux avec des intensités compétitives voire actuellement inatteignables par les installations concurrentes, et ainsi maintenir l'installation GANIL/SPIRAL1 parmi les leaders du domaine. L'objectif phare est de produire des ions radioactifs au voisinage de l'étain 100.
Il s'agit d'un travail de R&D en instrumentation qui nécessite de recourir à des connaissances solides dans des domaines de physique et d'instrumentation très variés, et de les combiner pour en faire émerger un prototype fonctionnel.
Ce travail sera financé par la collaboration en cours (projet TULIP), financée par l'ANR.

Contexte de travail

Localisé à Caen, le Grand Accélérateur National d'Ions Lourds (GANIL) est un des premiers centres de recherche dans le monde, spécialisé dans la production de faisceaux d'isotopes rares pour l'étude des propriétés du noyau loin du domaine de stabilité. Associés à la production des faisceaux, des systèmes de détection à la pointe de la technologie sont nécessaires.
L'étude proposée dans cette thèse se déroulera principalement au GANIL dans un environnement riche en expertises, aussi bien techniques que physiques. La principale collaboration sera avec l'IJCLab d'Orsay. Des collaborations ponctuelles seront faites avec les laboratoires qui détiennent une expertise utile au projet.
Le doctorant devra participer activement aux expériences communes, aux réunions de travail et de suivi, et aux événements scientifiques et techniques. Après une période de familiarisation avec le sujet, il devra être force de propositions et moteur pour leur réalisation.
Au GANIL, le travail sera effectué au sein du Groupe Cibles Sources. Ce groupe a 20 ans d'expérience dans le domaine de la production radioactifs. Le directeur de thèse est impliqué dans la R&D et dans l'exploitation de SPIRAL1 depuis 1995. 70% de son temps seront dédiés à la réalisation du projet TULIP et au suivi du travail de thèse.

On en parle sur Twitter !