En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant hétérogénéité cellulaire dans le cervelet de souris (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 5 octobre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UPR3212-PHIISO-008
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : mercredi 14 septembre 2022
Nom du responsable scientifique : Philippe Isope
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 novembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Le cervelet joue un rôle majeur dans l'adaptation sensori-motrice, l'apprentissage des mouvements mais aussi une multitude de tâches non motrices telles que la mémoire de travail, le langage ou la navigation spatiale : toutes ces fonctions peuvent être cartographiées dans des sous-régions spécifiques du cervelet formant une carte topographique et des modules fonctionnels. Aux niveaux anatomique et cellulaire, le cortex cérébelleux était à l'origine considéré comme une structure uniforme composée d'un nombre limité de types neuronaux. Cependant, de nombreuses études ont démontré que les sous-régions individuelles ont des différences régionales anatomiques et diverses propriétés fonctionnelles conduisant à une grande diversité de traitement de l'information dans les modules individuels. En utilisant une combinaison de techniques, de la biologie moléculaire à l'électrophysiologie et à l'optogénétique, nous déterminerons dans des tranches de cerveau si et comment l'hétérogénéité moléculaire des cellules en grain, le principal type de cellules du cortex cérébelleux, sous-tend l'hétérogénéité fonctionnelle dans le cortex cérébelleux. Nous développerons une stratégie pour étudier des sous-groupes spécifiques de cellules en grain au cours du développement et chez les rongeurs adultes.

Contexte de travail

Travail au sein de l'équipe physiologie des réseaux neuronaux, une équipe d'une dizaine de personnes au sein de l'Institut des Neurosciences Cellulaires et Intégratives (INCI) en collaboration avec des doctorants et des chercheurs statutaires et le Chronobiotron (une plateforme d'expérimentation animale associée à l'INCI).
Le travail sera sous la responsabilité du chef d'équipe et encadré par le personnel de l'équipe.

Informations complémentaires

Projet dans le cadre de l'ANR GraCeFORCe:Hétérogénéité des cellules granulaires et organisation fonctionnelle des microcircuits cérébelleux.
Le/la candidat(e) doit avoir un master en neurosciences, une expérience en électrophysiologie et en traçages neuroanatomiques. Il/elle doit avoir de bonnes capacités de communication et apprécier le travail en équipe.

On en parle sur Twitter !