En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant (H/F) Étude expérimentale des oxy-flammes à haute pression pour la capture et la séquestration du carbone

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 24 avril 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Doctorant (H/F) Étude expérimentale des oxy-flammes à haute pression pour la capture et la séquestration du carbone
Référence : UPR288-CLEMIR-005
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : GIF SUR YVETTE
Date de publication : mercredi 3 avril 2024
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : La rémunération est d'environ 2135,00 € brut mensuel
Section(s) CN : Milieux fluides et réactifs : transports, transferts, procédés de transformation

Description du sujet de thèse

L'oxy-combustion est considérée par l'UE comme un processus-clé dans la décarbonation de l'industrie que ce soit pour la production de chaleur ou la conversion d'énergie (centrale électrique, turbine à gaz,...). La combustion avec de l'oxygène pur produit une concentration élevée de CO2 permettant une capture efficace du carbone. Dans les scénarios de réduction des émissions anthropiques de CO2, tels que la feuille de route récemment publiée par l'Agence internationale de l'énergie pour la transition vers des émissions nettes nulles, la capture, l'utilisation et le stockage du carbone (CCUS) sont toujours mentionnés comme l'un des piliers essentiels pour atteindre cet objectif dans le secteur de l'industrie. C'est le cas, en particulier, des industries de transformation et de fabrication qui utilisent des procédés à haute température et émettent beaucoup de carbone, comme les verreries, les aciéries, les usines pétrochimiques ou les cimenteries. Le captage du carbone par oxy-combustion s'inscrit ainsi dans le cadre de la stratégie nationale bas carbone, qui vise à atteindre la neutralité carbone en France d'ici 2050.

Le laboratoire EM2C recherche un candidat (H/F) hautement qualifié pour une bourse de doctorat dans le domaine de l'expérimentation et de la modélisation de la combustion et du transfert de chaleur. Le candidat (H/F) retenu étudiera l'oxycombustion dans une chambre de combustion à haute pression.
Ce travail combine expériences et modélisation pour étudier la stabilisation, le transfert de chaleur et la formation de polluants dans les flammes swirlées en fonction des paramètres d'injection et de la dilution. Des mesures basées sur des techniques optiques laser avancées seront effectuées sur un banc expérimental OxyTec à pression atmosphérique et sur une installation d'essai à haute pression. L'analyse physique et les comparaisons avec les simulations multi-physiques réalisées en parallèle au laboratoire permettront d'identifier les mécanismes clés. Les résultats de la recherche seront publiés dans les principales revues internationales à fort impact.

Contexte de travail

Le projet OXY3C
La thèse s'inscrit dans un ambitieux projet national d'amélioration des procédés en oxy-combustion. Le consortium de huit partenaires académiques et d'IFPEN rassemble des spécialistes autour de deux approches : la combustion en boucle chimique (CLC) pour la biomasse et les flammes d'oxy-combustion pour les flammes de gaz naturel mais aussi de biogaz, intégrant ainsi des solutions adaptées aux émissions négatives. Le projet s'appuie sur l'expertise reconnue du consortium en matière de diagnostics avancés appliqués aux installations expérimentales d'oxy-combustion, de simulation numérique à haute performance et des outils de modélisation numérique, pour le développement de technologies sobres et à haute efficacité énergétique applicables dans une gamme étendue d'applications : turbines à gaz, chaudières, verreries, aciéries, centrales électriques et cimenteries.

Le laboratoire EM2C (CNRS/INSIS et Université Paris-Saclay/CentraleSupélec http://em2c.centralesupelec.fr/), par ses recherches académiques de haut niveau sur l'énergie et la combustion et ses études appliquées en partenariat avec les entreprises ou les centres de recherche les plus en vue dans le domaine des transports et de l'énergie, contribue de manière significative à l'avancée des connaissances sur ces enjeux critiques, tant pour le climat que pour l'environnement. Pour répondre à ces enjeux, les activités de recherche du laboratoire s'organisent autour de trois axes intitulés Combustion, Plasmas hors d'équilibre, Physique des transferts et d'une action transversale en Mathématiques appliquées. Vous serez inclus dans l'axe Combustion et en qualité de doctorant (H/F), vous serez inscrit à l'école doctorale SMEMAG (ED 579 - Sciences Mécaniques & Énergétiques, Matériaux & Géosciences). Le Laboratoire EM2C est composé d'environ 45 agents permanents (chercheurs, enseignants-chercheurs & personnels d'appui à la recherche) et 35 doctorants, post-doctorants, stagiaires & professeurs invités.

Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.