En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant H/F en chimie organique : amination catalytique de liaisons C(sp3)-H

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 13 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UPR2301-PHIDAU-003
Lieu de travail : GIF SUR YVETTE
Date de publication : mercredi 22 juin 2022
Nom du responsable scientifique : Philippe DAUBAN
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 novembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les alcanes sont une source abondante de matière première carbonée qui reste paradoxalement très rarement exploitée en synthèse organique. Leur faible réactivité rend en effet leur transformation hautement énergivore et, donc, peu sélective. De ce fait, leur conversion en produits de haute valeur ajoutée nécessite la conception de nouvelles transformations pour l'introduction sélective d'un groupement fonctionnel sur une unique position de leur chaine carbonée. Les réactions d'activation C-H ont récemment émergé comme de nouvelles méthodes de choix en synthèse organique. Leur application aux alcanes reste cependant un défi ambitieux en raison de l'absence de tout groupement directeur susceptible de contrôler leur sélectivité.

Dans ce contexte, le projet de thèse ciblera la conception de nouveaux catalyseurs et réactifs afin de développer des réactions intermoléculaires d'amination C(sp3)-H catalytique d'alcanes. Ces réactions d'amination impliqueront l'insertion de nitrènes métalliques générés par un processus oxydatif en présence de réactifs de l'iode trivalent. Ces nouveaux réactifs seront configurés de façon à générer des espèces suffisamment discriminantes pour fonctionnaliser sur demande des liaisons C-H primaires, secondaires, ou tertiaires. A terme, le projet devrait permettre de démontrer que les alcanes constituent des synthons utiles pour la préparation de molécules à haute valeur ajoutée.

Le/la candidat(e), qui rejoindra l'équipe de recherche au sein de l'Institut de Chimie des Substances Naturelles, doit avoir une solide formation en chimie organique et organométallique. Le/la candidat(e) doit être capable de travailler de manière autonome, avec un sens d'adaptabilité et de créativité. Il/elle devra également aimer travailler en équipe, sur un projet collaboratif avec l'ICMMO-Université Paris Saclay, et dans un environnement multiculturel.
Une lettre de motivation accompagnée d'un CV ainsi que les relevés de notes et classements de M1 et M2 seront demandés. Une lettre de recommandation sera un plus.

Contexte de travail

L'Institut de Chimie des Substances Naturelles est une Unité Propre de Recherche du CNRS dont les axes de recherche sont la chimie et la biologie. Il fait partie de l'Université Paris-Saclay qui regroupe, depuis 2015, les établissements de recherche et d'enseignement du sud parisien. L'ICSN est situé sur le campus de Gif-sur-Yvette et compte environ 150 agents dont 80 permanents répartis sur 3 bâtiments.
Au sein du Département "Synthèse Organique et Méthodes Catalytiques" l'agent recruté intègrera l'équipe "Catalyse Organométallique et Synthèse de Molécules Fonctionnelles" constitué de 2 chercheurs et 3 CDD/doctorants. Il/elle sera placé(e) sous l'autorité hiérarchique du responsable d'équipe. L'agent travaillera en lien direct avec le responsable d'équipe, ainsi qu'en collaboration avec les autres membres de l'équipe.

Contraintes et risques

Risques liés au travail de recherche dans un laboratoire de chimie-biologie

On en parle sur Twitter !