En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Imagerie motrice mentale et traitement du langage chez les personnes aphantasiques (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 9 décembre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR9193-TATNAZ-001
Lieu de travail : VILLENEUVE D ASCQ
Date de publication : vendredi 18 novembre 2022
Nom du responsable scientifique : Tatjana A. Nazir et Marie Montant
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 février 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Le projet se place dans le cadre de la cognition incarnée et vise à comprendre le rôle de l'imagerie mentale dans la cognition et le langage humains. Pour cela, nous proposons d'étudier des individus dépourvus d'imagerie mentale (cf. l'aphantasie), qui ne sont pas connus pour avoir des déficits du langage. Le projet s'appuie sur le modèle Ling-Sim de Cayol & Nazir (2020) qui postule l'existence d'un système linguistique dédié (système Ling) qui exploite des systèmes cérébraux qui ont évolué à des fins autres que la communication ( émulateurs moteurs (Sim system) pour la simulation/imagerie motrice mentale ; systèmes cérébraux pour l'apprentissage statistique ; etc.). Ce modèle contraste avec les théories traditionnelles du traitement du langage incarné, qui accordent une grande importance au système Sim pour la cognition humaine de haut niveau. Pour montrer que le système Sim que nous partageons avec d'autres primates n'est pas, en tant que tel, central à de telles fonctions, nous visons en outre à démontrer dans une population de babouins que Sim peut être mis à profit en utilisant n'importe quel type de stimuli (par exemple visuel au lieu de linguistique) sans qu'elle ne donne lieu à une cognition de haut niveau.

Contexte de travail

Ce projet est une collaboration entre le laboratoire SCALab (https://scalab.univ-lille.fr/) à Lille (Tatjana A. Nazir) et le laboratoire LPC ((https://lpc.univ-amu.fr/fr).) à Marseille (Marie Montant)

On en parle sur Twitter !