En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Offre de thèse “Rôle de l'orientation régulatrice et des émotions dans la pratique régulière d'activités physiques et sportives” H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 13 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR9015-JEAMAR-015
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : mercredi 1 juin 2022
Nom du responsable scientifique : Jean-Claude MARTIN
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Cette thèse s'intéresse à l'étude des aspects de personnalité et émotionnels dans le cadre de la recherche des pratiques sportives saines et durables.

Profils recherchés :
Master Sciences du Sport et Sciences du Mouvement
Master Sciences Cognitives
Master Psychologie

La thèse étudiera l'impact de l'orientation régulatrice et des émotions sociales sur la motivation à long terme d'une activité physique régulière. La Théorie de l'Orientation Régulatrice (Higgins, 2012) propose un modèle théorique qui identifie deux systèmes motivationnels de promotion et de prévention qui renvoient à des besoins, des objectifs, des stratégies et des émotions qui sont différenciés et mesurables.

Le cadre d'activité physique étudié sera celui des parkruns : des runs de 5 km organisés le samedi dans des parcs (https://www.parkrun.fr) et donc pertinents pour étudier les liens entre motivation, émotions sociales, performances, bien-être et régularité.

Les objectifs de cette thèse interdisciplinaire sont :
1) Etudier l'impact de l'orientation régulatrice et des émotions sociales sur la motivation à long terme pour l'activité physique
2) Proposer un cadre d'étude commun pour le sport performance et le sport santé
3) Exploiter l'apport des technologies motivationnelles personnalisées

L'hypothèse principale de la thèse est que, par le biais de la congruence régulatrice (promotion ou prévention), il est possible d'influencer une série de variables qui sont améliorée dans une condition de “fit” : aspects motivationnels (adhérence aux sessions parkrun, activités IPAQ), augmentation des expériences émotionnelles positives, évaluation santé et bien-être.

La thèse abordera les questions de recherche suivantes : Comment motiver les personnes en adoptant une approche individualisée qui tienne compte des aspects motivationnels et émotionnels des individus ? Quels sont les facteurs communs motivationnels en sport santé / sport performance ? Comment assurer / favoriser l'équilibre entre sport performance et sport santé lors des interventions de terrain ? Comment concevoir et évaluer une application personnalisée motivationnelle au long terme ?

Le planning prévisionnel de la thèse est le suivant :
- T0 : Étude cross sectionnelle à base d'échelles / questionnaires à faire remplir par des participants des parkrun : RFQ-PF (Faure et al. 2017); PANAS (Gaudreau et al. 2006) suivie par des entretiens focus groupe
- T0+6mois : Expérimentation : Conception et évaluation d'une application mobile motivationnelle personnalisée pour des échantillons participant aux parkruns.
- T0+18 mois : Implémentation : Conception et évaluation d'une intervention exploitant l'application mobile personnalisée et évaluation avant / après.
- T0+30mois : rédaction thèse et publications dans des journaux à comité de lecture et conférences

Un avis sera demandé au Comité d'Éthique de la Recherche de l'Université Paris-Saclay et au Research Board du Parkrun.

REFERENCES
Bishop, D. (2008). An applied research model for the sport sciences. Sports Medicine, 38, 253–263.
Faur, C., Martin, J.-C., Clavel, C. (2017). Measuring Chronic Regulatory Focus with Proverbs: the Developmental and Psychometric Properties of a French Scale. Journal of Personality and Individual Differences, 107, 137–145.
Gaudreau, P., Sanchez, X. & Blondin, J.P. (2006). Positive and negative affective states in a performance-related setting: Testing the factorial validity of the PANAS across two samples of French-Canadian participants. European J. of Psy. Assessment, 22, 240–249.
Grunseit et al. (2020). Evidence on the reach and impact of the social physical activity phenomenon parkrun: A scoping review. Preventive Medicine Reports, 20, 1–9.
Higgins, E.T. (2012). Regulatory focus theory. In P.A.M. van Lange, A.W. Kruglanski, and E.T. Higgins (eds.), Handbook of Theories of Social Psychology (Vol. 1), pp. 483–504. Los Angeles, USA: Sage.
Laroche (2019). Contribution à l'analyse de la pratique de l'activité physique en contexte de santé: les apports des orientations régulatrices. Thèse de doctorat: Aix Marseille Université.
Peters, D., Calvo, R.A., & Ryan, R.M. (2018). Designing for motivation, engagement and wellbeing in digital experience. Frontiers Psychology. 9:797.
Pfeffer, I. (2013). Regulatory fit messages and physical activity motivation. J. of Sport & Exercise Psy., 35, 119–131.
Ryan, R. M., and Deci, E. L. (2000). Self-Determination theory and the facilitation of intrinsic motivation, social development, and well-being. American Psychologist, 55, 68–78.

Contexte de travail

La thèse est financée par le CNRS, GDR Sport et Activité Physique.

jean-claude.martin@lisn.upsaclay.fr
xavier.sanchez@univ-orleans.fr

Contraintes et risques

Réunions ponctuelles possibles à prévoir en France
Participer en équipe à la conception d'une application motivationnelle sur téléphone

On en parle sur Twitter !