En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse de doctorat en : Physique théorique, Physique des Particules H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR9012-SLADRA1-002
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : jeudi 19 mars 2020
Nom du responsable scientifique : Asmaa ABADA
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

« Synergie et complémentarité des recherches à haute énergie et à haute intensité » : explorer les recherches auprès des collisionneurs et des expériences à basse énergie sur les modèles de masse de neutrinos, les échelles LNV versus LFV et la lepto-genèse.
Dans ce projet de recherche, le doctorant abordera le problème de l'existence potentielle de nouveaux fermions neutres et de leur impact sur la physique des particules et la cosmologie. L'étudiant commencera par construire les modèles les plus minimaux, qui offrent un cadre viable pour la génération de masse de neutrinos, tenant compte de toutes les observations et contraintes phénoménologiques actuelles. Dans ces cadres minimaux, certaines questions concernant la nature des neutrinos et leur hiérarchie de masse sont d'une grande importance car elles peuvent avoir un impact non seulement sur la physique des particules mais aussi sur la cosmologie (asymétrie baryonique de l'Univers via lepto-genèse, abondance de matière noire, entre autre.). Un autre point important est lié aux phases de violation de CP associées au mélange leptonique, qui devraient être abordées du point de vue phénoménologique, en particulier dans ce qui concerne les observables à basse énergie sensibles à leur présence et à la nature des neutrinos (Dirac ou Majorana). Dans son travail, le doctorant abordera l'impact de ces extensions du Modèle Standard via des fermions stériles pour plusieurs observables actuellement recherchées dans des expériences à haute intensité (LHCb, Belle 2), en particulier celles dédiées à la physique de la saveur des leptons, explorant également tout signal direct potentiel dans les collisionneurs (présents et futurs). En parallèle, l'étudiant mènera également des études sur les implications de ces modèles minimaux pour la cosmologie, en particulier les perspectives de leptogenèse à basse échelle. Ces cadres minimaux pourraient être intégrés dans des extensions du Modèle Standard complètes (toujours autorisées par le LHC), et les mêmes axes de recherche devraient être menés dans ces cadres. Concernant la méthodologie, une partie importante du travail de thèse sera consacrée à l'approche effective indépendante du nouveau modèle de physique. Le doctorant explorera le rôle potentiel des opérateurs de dimensions supérieures dans les processus de violation des saveurs ainsi que les effets dus à la violation de l'unitarité dans la matrice de mélange leptonique.

Contexte de travail

Il s'agit d'un travail de recherche en physique des particules théorie et phénoménologie qui sera mené au sein du pôle théorie du laboratoire IJCLAB (Laboratoire de physique des 2 infinis - Irène Joliot-Curie)

Contraintes et risques

Pas de risques prévus car le (la) doctorant(e) ne fera qu'un travail théorique.

Pendant la thèse, le (la) doctorant(e) fera des séjours de recherche dans des laboratoires et instituts de recherche et dans le secteur industriel et journalistique (deux mois à l'Université Autonome de Madrid, un mois au CERN, 2 semaines sur ORANO et deux semaines à El Pais). Le (la) doctorant(e) participera activement aux écoles doctorales et ateliers de recherche organisés dans le cadre de ce projet, sans compter sur la participation à au moins une école internationale et une conférence ou un atelier national ou international par an en moyenne.

Informations complémentaires

Programme de recherche:
H2020-MSCA-ITN-2019, projet « HIDDeN », Proposal number: 860881

On en parle sur Twitter !