En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant à l' IEMN: Modélisation des bits quantiques silicium H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8520-FRELEF-015
Lieu de travail : VILLENEUVE D ASCQ
Date de publication : lundi 4 février 2019
Nom du responsable scientifique : Christophe DELERUE
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 mai 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 1 768,55 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les technologies de l'information quantique pourraient conduire à des percées en informatique et en cryptographie. Dans ce contexte, des équipes de recherche françaises mettent actuellement au point des composants novateurs pour le traitement de l'information quantique, basés sur une technologie « Silicon on Insulator » (SOI). Néanmoins, de nombreux aspects de la physique des bits quantiques de silicium (qubits) restent mal compris, ce qui complique l'interprétation des expériences et l'optimisation des dispositifs. L'objectif principal de la thèse sera d'aborder la modélisation et la simulation de qubits silicium afin 1) de faire d'importants progrès dans la compréhension de leur physique, 2) faire le tri entre les options existantes et faire des recommandations pour la conception de qubits SOI, 3) démontrer en amont des travaux expérimentaux la pertinence des technologies SOI pour l'information quantique.
Le candidat doit avoir une solide expérience en physique, science des matériaux et mécanique quantique. Il devra combiner études théoriques analytiques et numériques, et il doit être intéressé par le développement des logiciels de simulation.

Contexte de travail

Cette thèse sera effectuée au sein du projet MAQSi (financé par l'Agence Nationale de la Recherche), qui rassemble deux groupes théoriques qui ont des capacités uniques en France sur la simulation de composants quantiques, avec le groupe expérimental qui est leader sur qubits SOI. Le doctorant travaillera à l'IEMN (Institut d'Electronique, de Microélectronique et de Nanotechnologie), dans le groupe de physique théorique situé à Lille. L'IEMN est une unité mixte de recherche (CNRS, université de Lille, Université Polytechnique des hauts-de-France, ISEN, Ecole Centrale de Lille) avec une grande expertise en nanotechnologie et en nano-caractérisation. L'équipe de physique théorique a accès aux installations informatiques locales et nationales. Site Web : http://www.iemn.fr.

On en parle sur Twitter !