En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

These : Nano-composants évolutifs à base d'oxydes moléculaires pour l'informatique non conventionnelle (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8520-DOMVUI-002
Lieu de travail : VILLENEUVE D ASCQ
Date de publication : jeudi 9 mai 2019
Nom du responsable scientifique : Dominique Vuillaume
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

La conception, la fabrication et les tests de systèmes neuromorphiques (composants et circuits) pour l'intelligence artificielle posent de nouveaux défis pour surmonter les principales approches actuellement à l'étude. Nous proposons une nouvelle approche alternative basée sur des molécules fonctionnelles auto-assemblées dans des réseaux à ultra-haute densité avec des structures intrinsèquement similaires au système informatique neuromorphique connu sous le nom de "reservoir computing (RC)". Nous proposons d'utiliser des molécules spécifiques qui peuvent modifier leurs propriétés électroniques lors d'une excitation donnée (e.g. redox). De ce point de vue, les polyoxométallates (POMs) sont des oxydes moléculaires nanométriques présentant des propriétés redox remarquables mais qui n'ont jamais été systématiquement étudiés dans le contexte de composants avancés. Nous proposons de développer des fonctionnalités évolutives dans des nanomatériaux 2D à base de POMs (2D-PN, 2D POM Network) "programmables" à la demande grâce aux propriétés multifonctionnelles de ces molécules (e.g. états multi-redox). Ces approches, sans équivalents directs en nanoélectronique à semi-conducteurs, ouvriraient de nouvelles perspectives à l'électronique moléculaire/organique en informatique non conventionnelle et comme exemple du concept "Evolution-in-Materio".

Contexte de travail

Le(a) doctorant(e) devra participera à la mise en forme des réseaux 2D-PNs sur des surfaces avec notre partenaire chimiste (IPCM, Sorbonne Univ., équipe E-POM, Prof. A. Proust). L'objectif sera de pouvoir ensuite fabriquer ces structures directement à l'IEMN. Le rôle du(de la) doctorant(e) sera ensuite d'étudier les propriétés électroniques de ces assemblages de POMs et plus particulièrement de la mise en œuvre des mesures spécifiques pour évaluer les performances dynamiques nécessaires à l'implémentation de ces 2D-PNs dans un système RC. Compétences recherchées: sciences des matériaux, physique des solides, nanosciences-nanotechnologies, propriétés électroniques de nanostructrures et nanocomposants.

On en parle sur Twitter !