En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorat glaciologie et paléoclimatologie (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 1 février 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8212-AMALAN-010
Lieu de travail : GIF SUR YVETTE
Date de publication : lundi 11 janvier 2021
Nom du responsable scientifique : AmaëlleLandais et Patricia Martinerie
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Evolution de la neige et de l'air circulant dans la neige à la surface de la calotte glaciaire de l'Antarctique
Dans les carottes de glace, les bulles d'air ne sont emprisonnées dans la glace qu'à une profondeur de 60 à 120 m sous la surface de la calotte glaciaire, en bas de la zone de neige ou névé. La composition de l'air et la structure de la neige sont fortement modifiées au cours des processus de densification du névé et de piégeage des bulles, ce qui a des conséquences importantes pour la compréhension des enregistrements climatiques et environnementaux dans les carottes de glace. Dans ce projet de doctorat, nous proposons d'explorer deux effets importants :
-L'effet thermique sur la composition élémentaire et isotopique de l'air
Cet effet sera étudié à l'aide d'un modèle de diffusion de l'air dans le névé contraint par de nouvelles données (composition isotopique et élémentaire des gaz inertes et de l'oxygène) obtenues grâce à une campagne de pompage d'air du névé en Antarctique.
-Modification de la structure de la neige jusqu'à la fermeture des pores due au métamorphisme de la neige et à la densification du névé
La compréhension de l'évolution de la microstructure de la neige en fonction de la profondeur sera abordée à l'aide du modèle détaillé du manteau neigeux Crocus. En utilisant le modèle de manteau neigeux, nous étudierons d'abord l'impact des changements d'insolation sur la microstructure de la neige en surface. Pour étayer la modélisation, les contraintes d'observation seront obtenues à partir de la campagne de pompage d'air du névé en Antarctique en se concentrant ici sur la partie la plus profonde du névé via l'analyse de la teneur en air et du rapport O2/N2, à la fois dans la porosité fermée et ouverte de la zone de fermeture des bulles.

Contexte de travail

DEEPICE est un réseau de recherche et de formation (ITN) qui vise à comprendre les traceurs des carottes de glace profondes afin d'en déduire la dynamique du climat antarctique passé. Il est financé par le programme HORIZON2020 de l'UE et se compose de 10 organisations universitaires partenaires de 10 pays européens, ainsi que de 9 institutions collaboratrices issues du monde universitaire et de l'industrie (www.deepice.cnrs.fr). Au total, 15 chercheurs en début de carrière (doctorants) seront employés après un processus de recrutement compétitif et travailleront ensemble au sein du consortium européen DEEPICE. Chaque chercheur en début de carrière sera supervisé par son superviseur principal local et un co-superviseur au sein du consortium. Pour chacun des postes de chercheurs en début de carrière, un jury de recrutement respectant des règles strictes en matière d'égalité des sexes et d'égalité des chances sera mis en place, composé des deux superviseurs et d'un troisième représentant de DEEPICE. Les critères de sélection sont le potentiel du candidat pour la recherche, la créativité, le niveau d'indépendance, la capacité à travailler en équipe, les connaissances scientifique, l'expérience en matière de communication et la disponibilité pour la date de début prévue. Le recrutement peut s'effectuer dès Juillet 2021 et tous les postes doivent être pourvus en Octobre 2021. Le/la candidat()e sera employé(e) par le CNRS selon des règles standards pour les ITN, le salaire mensuel sera d'environ 3200 euros (420 euros d'allocations familiales si le candidat y a droit).

Informations complémentaires

Le candidat doit avoir un vif intérêt et de solides connaissances en glaciologie ou en (paléo-)climatologie avec un Master en physique (environnementale), en climatologie ou dans un domaine connexe. Outre ses propres recherches, le candidat participera au vaste programme de formation DEEPICE, qui comprend trois écoles d'été et des activités de sensibilisation, et doit être prêt à passer un certain temps en détachement auprès d'autres institutions partenaires de DEEPICE. Le candidat à ce poste peut avoir n'importe quelle nationalité mais ne doit pas avoir résidé ou exercé son activité principale (travail, études, etc.) en France pendant plus de 12 mois au cours des 3 années précédant immédiatement la date de recrutement.

On en parle sur Twitter !