En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

(F/H) Doctorat " Les inégalités sociales dans la prise en charge du cancer colorectal " F/M (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 7 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR8209-JOCPIC-001
Lieu de travail : PARIS 06
Date de publication : jeudi 16 juin 2022
Nom du responsable scientifique : Muriel Darmon
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2135 brut mensuel

Description du sujet de thèse

L'objectif de cette thèse est de poser ces différentes questions en examinant le cas particulier du cancer colorectal, cancer fréquent qui touche de façon presque égale les femmes et les hommes. Il s'agira de rendre compte des inégalités, notamment de classe sociale et de genre, qui opèrent au cours des trajectoires de maladies : sensations somatiques et diagnostic, délais de découverte et de prise en charge, prises en charge, traitements, rôle des proches, etc.

Contexte de travail

Le recrutement est associé au projet de recherche Gender and Health Inequalities (Gendhi). Ce projet a obtenu un financement du Conseil européen de la Recherche, via l'appel « ERC-Synergy-2019 », pour une durée de 6 ans.
La personne recrutée deviendra doctorante dans le laboratoire CESSP (UMR 8209 / CNRS, EHESS, Paris 1) et sera hébergée dans les locaux du projet Gendhi sur le campus Condorcet à Aubervilliers.

Informations complémentaires

Le projet Gendhi vise à comprendre comment s'articulent les rapports sociaux et les dominations pour rendre compte des inégalités sociales de santé, de la petite enfance à l'âge adulte. La recherche est structurée autour de deux questions complémentaires : (i) Comment les corps (mal)sains sont-ils construits socialement ? (ii) Le recours aux soins et la prise en charge par le système de santé sont-ils différents selon les propriétés sociales des personnes malades ?
L'approche est résolument pluridisciplinaire, associant sociologie, démographie, économie et épidémiologie, en étroite collaboration avec des chercheur.e.s-clinicien.ne.s.
Ce projet est porté par Nathalie Bajos, sociologue-démographe, directrice de recherche à l'INSERM, Muriel Darmon, sociologue, directrice de recherche au CNRS, Pierre-Yves Geoffard, économiste, directeur de recherche à l'Ecole d'économie de Paris et Michelle Kelly-Irving, épidémiologiste, directrice de recherche à l'INSERM.

On en parle sur Twitter !