En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

offre de doctorat en sciences des matériaux et sciences du patrimoine H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : lundi 29 juillet 2024 23:59:00 heure de Paris

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : offre de doctorat en sciences des matériaux et sciences du patrimoine H/F
Référence : UMR8180-NATSTE-004
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : VERSAILLES
Date de publication : lundi 8 juillet 2024
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : La rémunération est d'un minimum de 2135,00 € mensuel
Section(s) CN : Chimie des matériaux, nanomatériaux et procédés

Description du sujet de thèse

Ce projet de thèse propose de répondre à des enjeux relatifs à la conservation et à l’exposition de collections constituées de momies égyptiennes. En effet, ces dernières émettent continuellement des composés organiques volatils (COV), ce qui peut affecter leur conservation et celle des biens culturels placés à leur proximité posant ainsi des problèmes de pollution de l’air dans les musées. Ce projet vise donc à développer un nouveau type d’adsorbant patrimonial à base de matériaux hybrides poreux dans le but de piéger les COV les plus abondants émis par ces matrices émissives et qui pourra être adapté par la suite pour d’autres types de collections patrimoniales. Un des objectifs de ce projet est de tester l’efficacité de ces nouveaux adsorbants dans les conditions réelles de l’application, . Ce développement nécessitera donc de caractériser la composition moléculaire précise des COV émis par les matériaux constitutifs des baumes de façon à établir des corrélations moléculaires entre les COV émis et les sources d’émissions. L’établissement de cette cartographie contribuera fortement à une meilleure compréhension des procédés d’embaumement et donc des pratiques funéraires de l’Egypte Ancienne.

Contexte de travail

La thèse se déroulera à l'Institut Lavoisier de Versailles de l'UVSQ/Université Paris Saclay et au centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF). Une partie des expériences seront réalisées en collaboration avec le laboratoire Chimie de la Matière Condensée de Paris (LCMCP) à Sorbonne Université.

Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.

Contraintes et risques

Le doctorant devra collaborer avec plusieurs équipes situées dans des laboratoires de l'Ile de France.