En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

CDD Doctorant (H/F) en SHS sur l'Afrique de l'EST

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8171-CECVIN-001
Lieu de travail : AIX EN PROVENCE
Date de publication : mercredi 15 mai 2019
Nom du responsable scientifique : Henri MEDARD
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 septembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Le projet de thèse du/de la candidat(e) devra s'inscrire dans un thème en relation avec l'étude de l'accomplissement de soi en Afrique orientale (Kenya, Ouganda et Tanzanie ; le Burundi, le Mozambique sont également envisageables) tel qu'il est défini dans le projet SALMEA (voir le résumé du projet plus bas). Les thématiques possibles sont donc très variées, elles recoupent des questions de violence, de parenté (et plus largement de formation de la famille et d'identité), de religion et de richesse (y compris foncière) en Afrique orientale.

Contexte de travail

Le doctorant ou la doctorante appartiendra à l'IMAF-Aix (UMR CNRS, IRD, Université de Paris I, EHESS, EPHE, Aix Marseille Université, http://imaf.cnrs.fr/). Le laboratoire fait partie de la MMSH (http://www.mmsh.univ-aix.fr/), 5 Rue Château de l'Horloge, 13090 Aix-en-Provence. Un budget est réservé au lauréat (H/F) pour des séjours prolongés en Afrique de l'Est et une double affiliation avec l'IFRA à Nairobi (http://ifra-nairobi.net/) est souhaitable.
Au-delà du laboratoire et d'Aix-Marseille Université, le lauréat (H/F) s'inscrira pleinement dans l'équipe de SALMEA. SALMEA est un projet franco-suisse financé par l'ANR et le FNS qui regroupe une équipe internationale de chercheurs en sciences humaines et sociales travaillant sur l'Afrique de l'Est.

Projet SALMEA (résumé) :
En Afrique de l'Est, les transformations structurelles récentes ont profondément modifié les représentations de l'autorité, de la propriété, de l'héritage et de la parenté. Les formes d'accomplissement personnel, c'est-à-dire ce que représente une vie bien conduite suivant les valeurs propres aux moralités locales, et les moyens d'y parvenir se sont renouvelés. Parmi les éléments qui constituent l'accomplissement personnel et qui s'entremêlent avec l'ethnicité, les adhésions religieuses, le genre, la classe sociale ou les générations, nous considérons les représentations de la richesse, du respect, de l'autorité, de l'honneur, de la réputation et de la transmission. Ce projet propose d'étudier les façons dont les Est-Africains conduisent leur vie pour s'y conformer et mobilisent différents registres de valeurs locaux. En d'autres termes, nous étudions les relations dialectiques entre les formes d'accomplissement personnel et les moralités locales. Pour cela, nous étudions quatre thématiques : la richesse, la violence, la religion et la parenté. Ainsi, les récits évoquant une vie accomplie évoquent tant la richesse que la transmission aux enfants. L'ethnicité et les appartenances religieuses offrent également des indications précises sur les formes d'accomplissement personnel. Que se passe-t-il lorsque la situation socioéconomique ne permet plus d'y parvenir ? L'usage de la violence ou l'adhésion à de nouveaux mouvements religieux permettent alors de découvrir des formes innovantes d'accomplissement et d'obtenir le respect de ses proches. Bien que nous distinguions, heuristiquement, ces différentes thématiques, elles sont intrinsèquement liées : la richesse suscite le respect, alors que celui-ci facilite l'enrichissement. Les recherches sur le Kenya central ont montré que l'accomplissement personnel pour les hommes s'obtenait grâce à la possession de terre mise en culture, par le mariage et la naissance des enfants. Toutefois, les hommes qui ne possédaient pas de terre avaient d'autres moyens d'y parvenir : ils défrichaient des terres vierges, ou razziaient les groupes voisins pour enlever bétail, épouses et enfants. Aujourd'hui, acheter des terres à cultiver est très onéreux tant pour les hommes que pour les femmes. Pour beaucoup, le respect des pairs ou la reconnaissance sociale passent par de nouvelles formes d'accomplissement. Ces formes s'inspirent des modèles alternatifs anciens en les combinant avec les nouveaux mouvements religieux, avec les appartenances ethniques et nationales ou en s'inspirant des répertoires transnationaux de valeurs proposés par la globalisation. Tant les hommes que les femmes déploient aujourd'hui de nouvelles formes d'accomplissement personnel.

Contraintes et risques

La thèse de doctorat pourra être rédigée en français ou en anglais suivant les préférences de l'étudiant. La thèse sera inscrite à Aix-Marseille Université dans l'école doctorale 355 (https ://ecole-doctorale-355.univ-amu.fr/) Des codirections sont possibles. Exceptionnellement une cotutelle ou une inscription dans une autre école doctorale sont envisageables pour surmonter des complications imprévues, sous réserves qu'une solution administrative simple existerait.
La résidence dans la région d'Aix-Marseille du lauréat (H/F) est impérative. Mais une certaine mobilité géographie nationale et internationale est également attendue du doctorant (H/F) pour effectuer ses recherches et participer aux activités de l'équipe (réunions, séminaire, conférences, etc).
Le doctorant (H/F) prendra sa part des tâches collectives et administratives comme tous les membres de l'équipe.

Informations complémentaires

Le candidat (H/F) devra être titulaire d'un diplôme de master ou d'un diplôme équivalent reconnu. Le cas échéant, les dossiers de candidats sur le point de valider leur master pourront être examinés sous réserve de soutenance rapide et dans des délais compatibles avec les exigences administratives d'inscription en thèse et d'attribution du contrat doctoral.
Le niveau en français comme en anglais du candidat doit être suffisant pour être à l'aise dans un contexte francophone (à l'IMAf) et dans un contexte anglophone (en Afrique de l'Est).
La sélection est divisée en 2 étapes : une première sélection sera effectuée sur dossier puis un entretien sera organisé le lundi 1er juillet 2019 pour les candidats (H/F) retenus.
Les dossiers de candidature devront inclure les pièces suivantes :
- Un CV détaillé
- Une lettre de motivation d'une page
- Un projet de thèse de 3 pages (nous invitons les candidats à ne pas hésiter à contacter, au préalable, des membres de l'équipe SALMEA ou autres susceptibles de les diriger)
- Les coordonnées d'une ou deux personnes pouvant être contactées si nécessaire
- Les notes de Master 1, et dans la mesure où elles sont déjà disponibles celles du Master 2.
- Une copie PDF du mémoire de Master 2 dans la mesure où il est achevé (même avant soutenance).
- sinon, dans le cas où le candidat n'a pas achevé la rédaction de son mémoire, une copie PDF du mémoire de Master 1, un relevé des notes de Licence et une lettre du directeur du mémoire de Master 2 confirmant la qualité de la candidature et que la soutenance est prochaine.
Des aménagements peuvent être envisagés, au cas par cas, pour adapter les exigences aux variations entre les cursus de Master hors de France ou en fonction des disciplines. Dans ce cas de figure, il serait préférable que le candidat contacte le responsable scientifique du doctorat au préalable (Henri.Medard@univ-amu.fr).
La date limite pour l'envoi des candidatures est le mercredi 12 juin 2019.

On en parle sur Twitter !