En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 17 mai 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7574-MARALB-001
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : lundi 26 avril 2021
Nom du responsable scientifique : Marie Albéric
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les radioles d'oursin présentent des couleurs intenses et diverses (du violet au vert) qui sont dues à une famille de molécules organiques, les naphthoquinones polyhydroxylées (PHNQ). Les PHNQ sont bio- synthétisées par l'oursin dans les cellules à sphérules rouges situées dans le fluide coelomique des oursins. Lors des phénomènes de biominéralisation, les molécules de PHNQ semblent intégrer la phase minérale en croissance, formant ainsi un matériau hybride organique-inorganique coloré dans la masse dont les couleurs résistent remarquablement bien à la lumière et aux solvants. Cependant, l'origine des différentes couleurs ainsi que les phénomènes couplés de biominéralisation et de pigmentation chez l'oursin restent méconnus.
Afin d'étudier les phénomènes de pigmentation et de biominéralisation ainsi que les propriétés remarquables de stabilité chimique, thermale et à la lumière des radioles d'oursin, les objectifs de cette thèse sont : 1) d'extraire et d'identifier les mélanges de molécules de PHNQ présents dans les radioles de différentes couleurs et les cellules à sphérules rouges des oursins Paracentrotus lividus et 2) de déterminer les interactions moléculaires organiques-inorganiques entre les molécules de PHNQ, la matrice organique et minérale de CaCO3 des radioles d'oursins.

Contexte de travail

Le Laboratoire «Chimie de la Matière Condensée de Paris» (LCMCP) (UMR 7574 Université de la Sorbonne, CNRS, Collège de France) est actuellement situé sur le campus de Jussieu de l'Université de la Sorbonne. Ses tutelles sont l'Université de la Sorbonne, le CNRS et le Collège de France et il est présidé, depuis 2019, par Christian Bonhomme (directeur) et François Ribot (directeur adjoint).

Le LCMCP est spécialisé dans la synthèse et le traitement de matériaux hybrides organiques-inorganiques fonctionnels par des voies de chimie douce, et sur la caractérisation de leurs propriétés physico-chimiques à différentes échelles. Ces matériaux visent des applications à fort impact sociétal, notamment dans les domaines de l'énergie, de la santé et de l'environnement. Le laboratoire rassemble de nombreux aspects de la chimie des matériaux en développant des synthèses et des procédés de matériaux aux interfaces entre chimie, physique et biologie. Cette expertise est complétée par l'utilisation et le développement de techniques avancées de caractérisation, associées à des méthodes de modélisation structurale.

Les activités de recherche du LCMCP sont menées au sein de 5 équipes de recherche qui s'appuient sur une équipe technique et une équipe administrative. Au total, le laboratoire est composé de 133 membres (48 membres permanents, dont 38 chercheurs, et 85 membres non permanents dont 40 doctorants et 23 post-doctorants).

Les 5 équipes de recherche sont les NANO (Novel Advanced Nano Objects), RMES (Reactive Materials for Electrochemical Devices), MHP (Hybrid Materials and Processes), MATBIO (Materials and biology) et SMiLES (Spectroscopy, Modeling, interfaces for the Environment and Health ) équipes.

L'équipe d'accueil de cette thèse est l'équipe SMiLES.

Contraintes et risques

aucune

On en parle sur Twitter !