En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Développement de micro-actionneurs électrochimiques de haute performance sur 2D MXenes (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 22 juin 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7564-LIALIU-001
Lieu de travail : VILLERS LES NANCY
Date de publication : mardi 1 juin 2021
Nom du responsable scientifique : Mathieu Etienne
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 juillet 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Des actionneurs électrochimiques basés sur des nanomatériaux 2D, en particulier des MXènes, font leur apparition ces dernières années. Ils convertissent l'énergie électrique en énergie mécanique via des processus électrochimiques, qui peuvent être entraînés à une tension bien inférieure par rapport aux actionneurs élastomères diélectriques. Pour les applications d'interface homme-machine, il est important de comprendre la relation entre le comportement électrochimique et la réponse à la déformation à l'échelle micro ou nanométrique. Dans ce projet de doctorat, nous visons à établir une méthode analytique pour mesurer les performances électrochimiques et de déformation locales. Ceci sera réalisé par microscopie électrochimique à balayage (SECM) ou microscopie électrochimique avec sondes à gel (SGECM) couplée avec des mesures de force localisées.

Contexte de travail

Les travaux sont soutenus par un projet de collaboration internationale ANR-NRF entre la France et Singapour: Actionneurs microélectrochimiques haute performance basés sur des MXen 2D. Le doctorant(e) sera co-encadré(e) par les chercheurs CNRS Dr. Mathieu Etienne et Dr. Liang Liu. Dr. Mathieu Etienne est expert en SECM notamment avec la force de cisaillement, et actif dans les domaines de la bio-électrochimie, des batteries à flux redox et de l'assainissement bio-électrochimique de l'eau naturelle. Dr. Liang Liu a récemment développé les sondes à gel et l'instrumentation pour les mesures électrochimiques locales. Les travaux seront menés au Laboratoire de Chimie Physique et Microbiologie pour les Matériaux et l'Environnement (LCPME), avec une collaboration attendue avec l'équipe de recherche singapourienne dirigée par Professeure Pooi See Lee de l'Université Technologique de Nanyang. L'étudiant(e) s'inscrira à l'Université de Lorraine, France, pour la thèse. La durée du doctorat est de 3 ans et la date de début est le 1er juillet 2021 (avec la possibilité de reporter légèrement).

On en parle sur Twitter !