En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant en microscopie de fluorescence hyper-résolue par STM (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 25 juillet 2024 23:59:00 heure de Paris

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Doctorant en microscopie de fluorescence hyper-résolue par STM (H/F)
Référence : UMR7504-GUISCH-001
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : jeudi 4 juillet 2024
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 2 septembre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : La rémunération est d'un minimum de 2135,00 € mensuel
Section(s) CN : Matière condensée : structures et propriétés électroniques

Description du sujet de thèse

Les avancées récentes en microscopie à fluorescence ont permis de produire des images optiques avec une résolution nanométrique, voire sub-nanométrique. Jusqu'à présent, cette technique a principalement été utilisée pour des molécules modèles telles que les phtalocyanines. Cette thèse vise à exploiter ces nouvelles microscopies pour sonder les propriétés de molécules simples et de nanorubans de graphène.

Notre approche est basée sur des techniques de microscopie à effet tunnel (STM) opérant en ultra-vide et à basses températures. La jonction STM est excitée par une source laser et la lumière réémise est collectée dans le champ lointain, de sorte que la photoluminescence d'une molécule ou de nanorubans de graphène puisse être enregistrée. Cette approche exploite les phénomènes d'antenne se produisant à l'extrémité des pointes métalliques très fines du STM pour amplifier les modes optiques aux plus petites échelles. La jonction pointe-échantillon forme ainsi une « picocavité » qui permet de fournir des images résolues à l'échelle sub-nanométrique de la molécule.

Contexte de travail

Le projet de thèse s'inscrit dans le cadre du projet ANR Graal qui vise à étudier les propriétés optiques des nanorubans de graphène grâce à la luminescence induite par STM. La thèse se déroulera à l'Institut de Physique et Chimie de Strasbourg (IPCMS), qui accueille environ 100 chercheurs permanents répartis en trois départements de physique et deux départements de chimie aux expertises complémentaires. Le doctorant rejoindra l'équipe Microscope à Effet Tunnel (STM) de l'institut et travaillera en étroite collaboration avec les membres de son équipe (3 chercheurs CNRS, 2 ingénieurs et plusieurs post-doctorants/doctorants).

Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.

Contraintes et risques

RAS

Informations complémentaires

Nous recherchons un étudiant motivé possédant un master en physique de la matière condensée et une expérience en microscopie à sonde à balayage. L'étudiant doit avoir un bon niveau d'anglais pour interagir efficacement avec les membres non francophones de l'équipe.