En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

H/F, thèse de biologie appliquée aux biomatériaux

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 14 octobre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7361-ISABRI-001
Lieu de travail : MULHOUSE
Date de publication : vendredi 23 septembre 2022
Nom du responsable scientifique : Isabelle Brigaud
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 mars 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Résumé du projet
Depuis leur première utilisation en 1962, la biocompatibilité des implants en silicone est remise en cause par la présence de gouttelettes de liquide de silicone et de catalyseur de platine passant du gel de remplissage à travers l'enveloppe élastomère de silicone puis migrant vers le tissu périprothétique hôte. Le tissu périprothétique désigne la capsule fibrotique développée autour de l'implant à la suite du processus de réaction à un corps étranger (RCE). Dans ce contexte, le/la candidat(e) sera chargé(e) 1) de sélectionner et de caractériser les matériaux de silicone de départ. 2) d'évaluer quelles espèces perméables ont un impact négatif sur la FBR en étudiant l'interaction des matériaux de silicone avec (i) une protéine (fibrinogène) et (ii) des cellules immunitaires (macrophages). (3) tester les performances biologiques du prototype d'implant médical en silicone innovant conçu après les connaissances générées en (1) et (2). L'ensemble de ce projet de recherche permettra au/à la candidat(e) sélectionné(e) d'acquérir un spectre interdisciplinaire de compétences en matière de biointerfaces médicales, de chimie des silicones, de biochimie, de biologie cellulaire et moléculaire et d'imagerie confocale.

Tâches
Le doctorat est essentiellement expérimental et s'appuie sur des approches interdisciplinaires.
L'étudiant(e) en thèse devra:
• sélectionner et caractériser un modèle de remplissage et de membrane en silicone de qualité médicale
• développer un test protéique pour évaluer l'impact du silicone/Pt sur la cinétique d'adsorption des protéines et leur conformation
• développer un test de macrophage afin 1) de cribler le degré de toxicité des espèces de silicone/Pt perméables et 2) d'évaluer les paramètres amorçant l'inflammation chronique
• traduire les essais biologiques pour tester le prototype final.
• Analyser et interpréter les résultats
• Communiquer sur les résultats (oral et écrit).
• Collaborer avec les chercheurs et les ingénieurs

Pré-requis au profil
• Le/la candidat(e) potentiel(e) doit faire preuve d'un intérêt marqué pour les approches interdisciplinaires.
• Les candidat(e)s doivent être titulaires d'une maîtrise ou d'un diplôme équivalent et posséder de solides connaissances en culture cellulaire (lignées de macrophages), en biologie moléculaire (qPCR, Western blot, Elisa), en biochimie des protéines et/ou en biointerfaces des matériaux (interaction cellule/matériau) et en imagerie confocale (immunomarquage et imagerie).
• Les candidats ayant des connaissances sur (i) la culture de cellules de macrophages, (ii) le FBR et/ou (iii) le fibrinogène seront considérés en priorité.
• Personne motivée, créativité et originalité scientifiques, fort esprit d'équipe, capacité de collaboration, excellente gestion du temps, rigueur, persévérance et compétences rédactionnelles.
• La maîtrise de l'anglais oral et écrit est essentielle (niveau B2 minimum).

Processus de candidature
• Les candidat(e)s doivent envoyer les documents requis. Les documents en anglais sont recommandés.
• un CV complet
• une lettre de motivation comprenant une description des expériences de recherche antérieures et les coordonnées du/de la candidat(e), un relevé de notes officiel. Veuillez indiquer le classement du projet en fonction de votre préférence si vous avez postulé ailleurs (premier choix, deuxième choix...)
• au moins une lettre de recommandation
• soumission limite au 15 décembre 2022



Avantages
• Une expertise très précieuse en matière de biointerfaces médicales, de chimie des silicones, de biochimie, de biologie cellulaire et moléculaire.
• Supervision interdisciplinaire. Le doctorant sera supervisé par 2 ou 3 universitaires de différentes disciplines : Polymère et Biologie.
• Détachements industriels et universitaires

Contexte de travail

Un doctorat entièrement financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR) dans le domaine des technologies pour la santé, est disponible dans le groupe Biomatériaux-biointerface du CNRS IS2M (Institut de Science des Matériaux ; https://www.is2m.uha.fr/fr/nos-axes-thematiques/biomateriaux-biointerfaces/ Mulhouse, France (chef de groupe Karine Anselme)). Le/la candidat(e) retenu(e) rejoindra un environnement de recherche très dynamique et aura accès à plusieurs installations centrales et à des technologies de pointe pertinentes. Il/elle participera à des conférences internationales et aura l'occasion de collaborer avec la PME STATICE (Besançon, France; http://www.statice.com/fr), spécialisée dans l'ingénierie et la conception de dispositifs médicaux en silicone, et avec les physiciens des polymères de l'Institut européen des membranes (IEM, Montpellier; http://www.iemm.univ-montp2.fr/).

On en parle sur Twitter !