En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse H/F : Apport de la photochimie à la synthèse de polymères artificiels pour le stockage de données massives

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 3 juin 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7361-CHRPOR-023
Lieu de travail : MULHOUSE
Date de publication : vendredi 13 mai 2022
Nom du responsable scientifique : J. LALEVEE (IS2M) / J.-F. LUTZ (ICS)
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Dans un contexte de forte concurrence internationale sur les problématiques associées au stockage de données, le développement de stratégies en rupture est un fort enjeu stratégique. Dans le cadre des projets PEPR exploratoires (Programmes et équipements prioritaires de recherche) retenu par le gouvernement français, le projet MoleculArXiv vise au stockage de données massives sur ADN et polymères artificiels. Le projet de thèse visera à étudier l'apport de la photochimie à la synthèse de polymères artificiels pour le stockage de données afin d'augmenter fortement la productivité du procédé grâce à un stimulus lumineux.
Dans une première étape, une librairie de réactions photochimiques (click) sera étudiée afin d'introduire les unités/monomères de manière très précise (IS2M). Des rendements très élevés (si possible unitaire) et des cinétiques rapides seront recherchées. Dans une approche parallèle, la possibilité de photoactivation des synthèses déjà développées à l'ICS (par voie non-photochimique) sera étudiée dans le but d'exalter la productivité du procédé par une irradiation lumineuse contrôlée (longueur d'onde, intensité …). Des preuves de concept seront réalisées afin d'accéder à des oligomères avec des séquences précises (IS2M). Ce travail sera ensuite étendu à la synthèse des polymères numériques (ICS).

Contexte de travail

Cette thèse sera effectuée en collaboration entre l'Institut de Science des Matériaux de Mulhouse (IS2M – UMR 7361 ; équipe du Prof. Jacques Lalevée ) pour le développement des processus photochimiques unitaires et la mise au point de preuve de concept avec l'Institut Charles Sadron (ICS – UPR 22 ; équipe du Dr. Jean-François Lutz) pour la synthèse des polymères numériques permettant d'ordonner les monomères en des séquences précises d'information.
https://www.ics-cnrs.unistra.fr/index.php

Contraintes et risques

La thèse sera principalement localisée à l'IS2M mais avec des campagnes d'expériences régulières à l'ICS à Strasbourg.
Risques liés aux produits chimiques et aux rayonnements.
.

On en parle sur Twitter !