En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

H/F Doctorant/Doctorante sur l'apprentissage profond du cisaillement cosmique

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 29 novembre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7326-ANAMEK-054
Lieu de travail : MARSEILLE 13
Date de publication : mardi 18 octobre 2022
Nom du responsable scientifique : Nicolas Martinet & Stéphane Arnouts
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Nous ouvrons un poste de doctorant-doctorante au Laboratoire d'Astrophysique de Marseille (LAM) pour travailler sur le développement de techniques d'apprentissage profond pour les analyses de cisaillement cosmique. Ce poste de trois ans s'inscrit dans le cadre de la bourse PISCO (PIxelS to COsmology) financée par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR). L'agent recruté se concentrera principalement sur la mesure de la distorsion gravitationnelle des formes des galaxies (appelée cisaillement gravitationnel) directement à partir d'images de galaxies, en utilisant des réseaux de neurones convolutifs (CNN). Il/Elle développera les simulations d'images de galaxies et l'architecture CNN dans le but d'appliquer ces techniques au satellite Euclid qui devrait être lancé au début de la thèse.

Contexte de travail

L'agent recruté rejoindra l'équipe Galaxie et Cosmologie (GECO) du LAM et travaillera en étroite collaboration avec Nicolas Martinet et Stéphane Arnouts. Il/Elle devra également rejoindre le Consortium Euclid et collaborer avec l'Unité d'Organisation SHEar pour les tâches de simulation d'images et de calibration de cisaillement. Le LAM est l'un des plus grands laboratoires d'astrophysique en France avec un environnement international dynamique. Il bénéficie également de la situation idéale de Marseille, 2ème ville de France, ensoleillée, et au bord de la mer Méditerranée.

Contraintes et risques

Déplacements nationaux et internationaux possibles.

Informations complémentaires

La date de début du contrat est prévue pour le 1er octobre 2023, mais elle est flexible.
Un stage de master est également possible en 2023 comme première étape vers la thèse, mais il n'est pas obligatoire.
Les candidats doivent soumettre un CV, leurs notes de master et un résumé de recherche d'une page sur le portail emploi du CNRS et faire en sorte qu'une lettre de recommandation soit envoyée par email à Nicolas Martinet (nicolas.martinet@lam.fr) avant la date de clôture (le 5 décembre). Merci de contacter Nicolas Martinet par mail (nicolas.martinet@lam.fr) pour toute question relative à cette offre d'emploi.

On en parle sur Twitter !