En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

H/F CDD doctorant/doctorante en Théorie et Simulations Numériques

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 19 avril 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : H/F CDD doctorant/doctorante en Théorie et Simulations Numériques
Référence : UMR7325-VALSEV-113
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : MARSEILLE 09
Date de publication : vendredi 29 mars 2024
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 juin 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : La rémunération est d'un minimum de 2135,00 € mensuel
Section(s) CN : Matière condensée : structures et propriétés électroniques

Description du sujet de thèse

Pour le réseau doctoral Marie Skłodowska-Curie Actions "Time-resolved sImulations of ultrafast phenoMena in quantum matErialS (TIMES)" (voir le site times.uv.es), nous avons 11 postes de doctorat ouverts dans différents aspects de la physique computationnelle et théorique avec une date de début prévue entre juin et novembre 2024, dont un poste au CINaM (Marseille).
L'objectif du réseau doctoral est la modélisation des phénomènes émergents découlant de l'excitation, de la corrélation et de la cohérence des électrons, du spin, des photons et du mouvement nucléaire. TIMES fusionne différents domaines d'expertise en physique des nombreux corps, en méthodes de structure électronique dépendante du temps et en apprentissage automatique pour atteindre un nouveau paradigme de modélisation atomistique des processus de non-équilibre dans la matière condensée.
TIMES formera une nouvelle génération de scientifiques capables de concevoir de nouveaux cadres théoriques et informatiques pour simuler les phénomènes de non-équilibre. TIMES mettra en synergie les développements théoriques et numériques avec les centres de calcul à haute performance, les PME et les installations de big data à travers l'Europe. Les activités du réseau bénéficieront de collaborations synergiques avec des groupes expérimentaux de premier plan dans le domaine de la spectroscopie ultrarapide.
Nous recherchons des personnes très motivées, titulaires d'un master en physique (ou dans une discipline connexe) et possédant une solide expérience en physique de la matière condensée ou en science des matériaux.
Un bon niveau d'anglais écrit et parlé est essentiel pour la communication avec nos collaborateurs externes. Une connaissance de base de Linux est appréciée.
Si vous aimez effectuer des simulations, programmer et développer la théorie, ce poste pourrait vous convenir.
Les personnes intéressées doivent envoyer une lettre de motivation, un CV, sur le portail emploi du CNRS.
Les candidatures seront examinées immédiatement.
Les candidatures seront acceptées jusqu'à ce que le poste soit pourvu.


Contexte de travail

Cette thèse sera un travail théorique, en partie analytique et en partie numérique.
Le travail sera effectué dans un groupe théorique dynamique et en contact avec différents laboratoires et collègues expérimentateurs. La personne recrutée aura accès à un centre de calcul local et, si nécessaire, à des machines nationales.
Elle aura l'obligation et la possibilité de suivre différentes formations au cours de sa thèse, qu'elles soient inhérentes au sujet de la thèse ou plus générales.


Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.

Contraintes et risques

S'agissant d'un travail théorique, il n'y a pas de risques particuliers liés à ce poste de doctorant

Informations complémentaires

https://times.uv.es/