En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Offre de thèse interface Chimie-biologie, spectroscopie (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7313-THITRO-001
Lieu de travail : MARSEILLE 13
Date de publication : dimanche 1 mars 2020
Nom du responsable scientifique : Thierry Tron
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les Multi Copper Oxidases (MCO) sont des biomolécules particulièrement robustes avec des caractéristiques spectroscopiques distinctives se comportant comme un condensateur biologique où jusqu'à 4 électrons et 4 protons sont stockés de manière transitoire. Dans le cadre de ce projet financé par le CNRS, notre objectif ambitieux est d'utiliser la lumière pour déclencher le transfert d'électron (ET) dans une MCO à partir de points de greffe discrets en surface, ceci afin d'étudier l'ET intramoléculaire, la répartition des électrons sur les 4 ions CuII et les aspects mécanistiques de la réaction O2 + 4e- + 4H + <-> 2H2O (réversible). Le système (une laccase fongique) sera étudié avec des techniques spectroscopiques de pointe (UV / VIS, EPR, stopped-flow) et de la photolyse par flash laser. Ce projet bénéficiera de l'expérience cumulée de deux équipes (CNRS et CEA) dans: i) la production de variants de laccases à l'échelle g.L-1 assurant une caractérisation physico-chimique confortable des enzymes; ii) la modification de l'enzyme et le greffage précis de sensibilisateurs/sondes en surface; iii) la photophysique avancée et l'analyse des données cinétiques; iv) l'emploi de MCO comme oxydant terminal dans la photocatalyse oxydative.

Contexte de travail

Les travaux de recherche seront principalement effectués à l'Institut des Sciences Moléculaires de Marseille (iSm2, UMR CNRS 7313, Aix Marseille Université) au sein de l'équipe BiosCiences. Cette équipe est à l'interface de la chimie et de la biologie avec des compétences variées allant de la chimie, la spectroscopie à la biochimie. Une partie des travaux (photolyse par flash laser) sera réalisé au Laboratoire Photocatalyse et Biohydrogène, à l'Institut de Biochimie Biophysique et Biologie Structurale, UMR9198, CEA Saclay.

Informations complémentaires

Profil recherché: candidat (niveau master ou équivalent avec mention) très motivé avec formation solide en chimie moléculaire et / ou chimie du vivant (interface chimie-biologie). Une expérience en spectroscopie, en catalyse homogène (métaux de transition), ou tout autre domaine en relation avec le projet serait un plus (critère non discriminant).

Pour toute information complémentaire sur le projet et / ou le processus de recrutement, contactez Dr. Thierry Tron (thierry.tron@univ-amu.fr). Attention, aucune candidature par email ne sera considérée (uniquement via le portail emploi CNRS). Toute candidature doit être déposée via le portail emploi CNRS et devra inclure un CV, une lettre de motivation, les coordonnées d'au moins deux références, ainsi que les relevés de notes.

On en parle sur Twitter !