En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

H/F Doctorant en microbiologie

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7281-AURBIM-001
Lieu de travail : MARSEILLE 09
Date de publication : mercredi 2 octobre 2019
Nom du responsable scientifique : Ilbert Marianne
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 novembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Le projet de thèse vise à mieux comprendre au niveau cellulaire et moléculaire les mécanismes responsables de la toxicité du cuivre et les stratégies mises en place par les bactéries pour y résister.
Le cuivre est utilisé comme agent antibactérien depuis des milliers d'années. Le système immunitaire exploite également ce puissant pouvoir bactéricide pour éliminer les organismes pathogènes. Bien que son efficacité soit incontestable, les processus à l'origine de cette toxicité et les différences observées entre plusieurs formes complexées du cuivre restent encore largement incompris.
L'étudiant en thèse fera partie d'un consortium de 5 équipes, il sera amener à travailler sur la partie microbiologie et biochimie, en se focalisant sur le rôle joué par les chaperons moléculaires. Celles-ci pourraient jouer un rôle majeur pour empêcher l'agrégation protéique induite par le cuivre.

Contexte de travail

Le candidat est embauché dans le cadre d'un projet ANR. Il devra travailler dans un consortium de 5 équipes de recherche ayant des expertises allant de la chimie bioinorganique, la microbiologie, la biochimie et la biologie structurale.
L'étudiant sera amené à réaliser des expériences dans les laboratoires de certains partenaires. Une mobilité est requise.
Le candidat devra avoir une première expérience des techniques de bases de biologie moléculaire et de biochimie.

On en parle sur Twitter !