En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse sur les complexes ARN-protéines dans le cerveau en vieillissement H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 2 février 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7277-FLOBES-009
Lieu de travail : NICE
Date de publication : mardi 22 décembre 2020
Nom du responsable scientifique : Florence Besse
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 mars 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les cellules neuronales mettent en place une compartimentalisation cellulaire à différentes échelles (macroscopique et microscopique) afin d'intégrer les informations reçues et de répondre localement à différents types de signaux extérieurs. Une telle compartimentalisation se fait en particulier via la formation de granules ribonucléoprotéiques (ou RNP), qui sont des organelles riches en ARN et protéines régulatrices associées. Ces assemblages macro-moléculaires stockent des familles d'ARNms, contrôlant ainsi, dans l'espace et dans le temps, la traduction de ces transcrits au cours de processus physiologiques (développement, vieillissement) ou en réponse à des stress environnementaux. Une altération des propriétés de ces granules a été associée à la progression de différentes maladies neurodégénératives (sclérose latérale amyotrophique en particulier), soulignant l'importance fondamentale de mieux comprendre leur mode de régulation.
Au laboratoire, il a récemment été mis en évidence que les granules RNP subissent un profond remodelage lors du vieillissement des neurones, un processus lié à un changement de l'expression des ARNms associés. L'objectif du projet de thèse est d'identifier les mécanismes cellulaires et moléculaires sous-jacents en combinant génétique, imagerie haute-résolution et purification de complexes.

Contexte de travail

L'Institut de Biologie Valrose (iBV) est un institut de recherche international comprenant 27 équipes et environ 300 membres. Il a trois tutelles : CNRS, Inserm et Université Côte d'Azur. L'Institut est situé dans Nice, sur le campus des sciences Valrose.
L'équipe est composée d'une dizaine de personnes (http://ibv.unice.fr/research-team/besse/). Elle est spécialisée sur la régulation spatio-temporelle des ARNs au cours des processus de plasticité neuronale et utilise le modèle drosophile.

Contraintes et risques

Adaptation des horaires de travail aux protocoles expérimentaux

On en parle sur Twitter !