En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant(e) H/F : Dévelopement d'un générateur de modèles pour la stabilité à l'oxydation des biocarburants (numérique)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 1 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7274-BAPSIR-010
Lieu de travail : NANCY
Date de publication : vendredi 10 juin 2022
Nom du responsable scientifique : Baptiste Sirjean
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 3 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2.135 € bruts mensuels

Description du sujet de thèse

Contexte: Plusieurs secteurs du transport, comme l'aviation ou le fret routier, reposent sur des moteurs à combustion qu'il est très difficile, voire impossible, de remplacer par l'énergie électrique. Pourtant ces secteurs sont des sources majeures de gaz à effet de serre. Par exemple, dans un scénario "business as usual", le secteur mondial de l'aviation devrait multiplier ses émissions actuelles de CO2 par un facteur 6, en seulement 30 ans. Les carburants durables, produits à partir de la biomasse (biocarburants), qui sont opérationnels dans les moteurs actuels, constituent une solution de choix pour réduire l'empreinte carbone de ces secteurs. Toutefois, la faible résistance des biocarburants à l'oxydation en phase liquide, qui est la principale cause du vieillissement, est un problème majeur qui empêche, par exemple, leur utilisation directe dans l'aviation. Le vieillissement modifie la composition des biocarburants et entraîne des effets cocktail qui modifient leurs propriétés physiques, neutralisent les antioxydants et peuvent finalement créer des polluants de combustion nocifs. Dans le cadre du projet européen "BioSCOPE", le doctorant engagé contribuera au développement d'un générateur automatique de modèles cinétiques d'oxydation en phases liquide.

Objectif: Le candidat au doctorat étendra notre générateur de modèles cinétiques en phase gazeuse aux applications d'oxydation en phase liquide. Dans ce travail, le calcul automatique des données thermodynamiques et cinétiques en phase liquide sera réalisé en utilisant des méthodes de chimie computationnelle adaptées aux calculs à haut débit. Le calcul automatique des constantes de vitesse en phase liquide sera effectué sur la base de modèles d'états de transition tabulés pour chaque classe de réaction du mécanisme cinétique et de corrections d'enthalpies libres de solvatation. Le candidat au doctorat participera au développement de nouveaux algorithmes et bases de données pour calculer automatiquement ces données thermocinétiques. Il ou elle validera également les modèles cinétiques générés avec le nouveau code par rapport aux données expérimentales du projet et interagira donc avec les expérimentateurs.

Activités:
Principales tâches du doctorant :
- Travail bibliographique,
- Diriger le développement et la validation d'un générateur automatique de données cinétiques d'oxydation en phase liquide.
- Utiliser des méthodes de la chimie computationnelle pour calculer des données thermodynamiques et des constantes de vitesse en phase gazeuse (Ab initio / DFT avec logiciels Gaussian, Molpro, Turbomole).
- Développer des algorithmes et une base de données pour automatiser le calcul des données thermodynamiques et des constantes de vitesse en phase liquide (avec les méthodes COSMO-RS or COSMO-SAC).
- Rédaction d'articles scientifiques et de thèses et diffusion des résultats de la recherche lors de conférences et de séminaires.

Contexte de travail

Le Laboratoire Réactions et Génie des Procédés (LRGP) est une Unité Mixte de Recherche du CNRS et de l'Université de Lorraine. Il est situé à Nancy, deuxième ville étudiante de France. Il est principalement situé en centre-ville, dans les locaux de l'Ecole Nationale Supérieure des Industries Chimiques de Nancy (ENSIC). Le laboratoire de recherche est un laboratoire de génie chimique et des procédés de premier plan en France et dans le monde (18 chercheurs CNRS, 82 enseignants-chercheurs, 43 agents techniques et administratifs ainsi que 180 agents non permanents : chercheurs contractuels, doctorants, post-doctorants et étudiants en master). Le groupe de cinétique radicalaire fait partie du laboratoire et possède une expertise internationalement reconnue en cinétique de la combustion, tant sur le plan expérimental que sur celui de la modélisation. Les dispositifs expérimentaux existants pour étudier ces phénomènes comprennent des expériences de tubes à choc, de flammes laminaires et de réacteurs auto-agité par jets gazeux. Le programme de doctorat s'inscrit dans le cadre du projet ERC Consolidator "BioSCOPE" dirigé par le Dr Baptiste Sirjean. Le candidat embauché aura l'opportunité de rejoindre un groupe multidisciplinaire composé de 7 doctorants et 4 chercheurs académiques permanents travaillant dans le domaine de l'énergie et de l'environnement. Les projets de recherche financés par l'ERC, l'ANR et les industriels couvrent des sujets tels que la conversion thermochimique de la biomasse, la sécurité pour l'incinération des pesticides ou des déchets plastiques solides, la sécurité incendie des batteries, les polluants formés dans les moteurs et la propulsion hypersonique. Notre groupe propose une immersion dans la production, le vieillissement et la combustion des biocarburants renouvelables ainsi que dans les technologies d'atténuation des polluants et de sécurité incendie.
Nous proposons : une formation pluridisciplinaire et une formation utilisant des équipements de recherche de pointe, des participations à des écoles, conférences et ateliers nationaux ou internationaux. Le doctorant suivra également des formations de haut niveau dans l'Ecole Doctorale SIMPEE de l'Université de Lorraine.

Contraintes et risques

Courts séjours à l'étranger.

Informations complémentaires

Nous recherchons un(e) étudiant(e) extrêmement motivé(e) qui sera pleinement impliqué(e) dans un projet multidisciplinaire stimulant, impliquant la chimie quantique, la chemo-informatique, le génie chimique et la chimie de l'oxydation. Profil souhaité : i) Master ou diplôme d'ingénieur en chimie, chimie, physique, chimie organique, génie chimique ou domaines connexes ; ii) Bonnes connaissances de l'anglais pour travailler dans un environnement international ; iii) intérêt pour les travaux numériques. Une expérience avec Gaussian, COSMO-RS ou d'autres logiciel de chimie quantique serait la bienvenue.

Les documents requis pour postuler sont une lettre de motivation, un CV et les relevés de notes académiques en français ou anglais.

On en parle sur Twitter !