En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant(e) en micro/nano-électronique / électronique hyperfréquence (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 12 octobre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7252-STEBIL-004
Lieu de travail : LIMOGES
Date de publication : mercredi 21 septembre 2022
Nom du responsable scientifique : Stéphane Bila (XLIM) et Philippe Coquet (CINTRA)
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 décembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

FUSION - Intégration 3D d'interposeurs submillimétriques fonctionnalisés à l'aide de nanotubes de carbone alignés verticalement - 3D integration of functionalized sub-mm-wave interposers using vertically aligned carbon nanotubes

Les futures générations de systèmes d'information devront exploiter des bandes de fréquences plus élevées pour répondre à la demande toujours plus forte en termes de débit et de masse de données à échanger. Des fréquences plus élevées signifient des longueurs d'ondes plus petites, et par conséquent, des dimensions de composants et de circuits électroniques très compactes, de sorte que leur réalisation avec des technologies de fabrication classiques devienne problématique, les niveaux de résolution requis à quelques centaines de GHz n'étant plus tenables.
L'exploitation de nouvelles technologies à base de nanomatériaux, comme les nanotubes de carbone (CNT), est une solution envisagée pour intégrer des dispositifs aux fréquences submillimétriques et THz en atteignant des résolutions suffisamment fines.
XLIM et CINTRA collaborent depuis 10 ans sur la conception et l'intégration de composants et de circuits submillimétriques exploitant des technologies à base de CNT. La collaboration, qui a donné lieu à de nombreuses publications et deux brevets, repose sur la complémentarité des deux unités, XLIM apportant ses compétences en termes de modélisation multiphysique, de conception et de caractérisation des dispositifs à très haute fréquence et CINTRA, ses compétences en termes de fabrication, de report et d'intégration de CNT sur différents substrats pour leur implémentation.
Les différents travaux menés en commun ont permis de développer et d'éprouver la technologie des CNT alignés verticalement pour l'encapsulation de composants, l'interconnexion et la réalisation de fonctions de base (guides d'ondes) à des fréquences au-delà de 100 GHz, notamment dans le cadre du projet ANR TRICOT qui vient de se terminer. Nous avons en particulier développé une technologie basse température, de transfert des CNT qui permet de réaliser des structures 3D visant à remplacer les structures métalliques dans les passifs, dont la réalisation, en terme de précision et de coût, devient complexe aux fréquences élevées.
Pour poursuivre ces travaux, nous souhaitons, dans le cadre de cette thèse, d'une part accompagner l'optimisation de la technologie de fabrication et de report des CNT alignés verticalement, et d'autre part, implémenter, à quelques centaines de GHz, de nouvelles fonctions telles que des filtres et des coupleurs, pour la réalisation d'interposeurs fonctionnalisés à l'aide de cette technologie.
Ces travaux devront être menés en étroite collaboration entre les 2 unités pour assurer la maitrise de :
• L'intégration des CNT alignés verticalement avec une densité contrôlée et des résistances de contact réduites,
• La modélisation des CNT intégrant les paramètres de la technologie pour une prise en compte précise de tous les phénomènes physiques dans la conception des dispositifs,
• La conception optimisée des fonctions prenant en compte les modèles précis pour les CNT intégrés dans la structure
• La caractérisation de démonstrateurs basiques ou réalisant des fonctions avancées telles que des filtres, des coupleurs ou des répartiteurs en vue de la réalisation d'interposeur fonctionnalisés pour évaluer les performances de la technologie à très haute fréquence

Contexte de travail

La doctorante ou le doctorant recruté (F/H) sera en poste à XLIM, à Limoges, pour mener les travaux de conception assistée par ordinateur et de caractérisation des composants et circuits. Il ou elle sera amené à effectuer plusieurs séjours à Singapour pour appréhender les technologies de fabrication et de report des CNT et proposer des démonstrateurs pertinents et compatibles avec ces technologies.

Contraintes et risques

Plusieurs missions à Singapour seront programmées au cours de la thèse

On en parle sur Twitter !