En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant en nanophotonique (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7249-JERWEN-001
Lieu de travail : MARSEILLE 13
Date de publication : mercredi 20 mai 2020
Nom du responsable scientifique : Jerome Wenger
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 septembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Ce sujet de thèse s'inscrit dans un projet émergent mené à l'Institut Fresnel sous la supervision de Jérome Wenger avec le financement européen ERC. Notre groupe a récemment acquis une expertise reconnue dans le contrôle de la lumière dans des structures nanophotoniques et dans son application pour améliorer la spectroscopie de fluorescence.
L'objectif de cette thèse est d'étendre les possibilités d'application des microscopes optiques conventionnels dans l'ultraviolet. Pour cela, des éléments d'antennes optiques nanophotoniques seront utilisés pour manipuler l'énergie ultraviolette à l'échelle nanométrique et pour aller bien au-delà des limites imposées par la diffraction.
Notre projet vise à détecter efficacement des protéines individuelles à l'aide de leur autofluorescence dans l'ultraviolet exaltée par des nanoantennes optiques. Les nanoantennes optiques seront utilisées pour améliorer la détection de la fluorescence d'une molécule unique dans le domaine des ultraviolets, un nouveau domaine de recherche. Cette avancée permettra d'améliorer la sensibilité de détection et d'atteindre pour la première fois une résolution de molécule unique sans recourir à un marqueur fluorescent externe.
Ce projet explorera les interfaces entre la nanophotonique, la biophysique et la spectroscopie de fluorescence. Cette synergie permettra des applications révolutionnaires dans la détection et l'analyse de protéines uniques, en observant le fonctionnement d'une molécule unique. Les résultats du projet bénéficieront à de nombreuses applications en biologie structurale, découverte de médicaments et conversion d'énergie à l'échelle nanométrique.

Contexte de travail

L'Institut Fresnel est une unité mixte (UMR 7249) du CNRS affilié à Aix Marseille Université et l'Ecole Centrale Marseille. L'Institut Fresnel accueille environ 200 personnes dont environ 40 doctorants qui se spécialisent en optique, photonique, électromagnétiques et traitement du signal. Le doctorant s'incrira dans l'école doctorale ED 352 physique et sciences de la matière d'Aix Marseille université. Les travaux seront effectués au sein de l'équipe MOSAIC de l'Institut Fresnel.

Contraintes et risques

Risques liés à l'utilisation de laser classe 3B et classe 4. Des équipements de protection et une formation adaptée seront fournis.

Informations complémentaires

Programme européen ERC Consolidator Grant 723241 TryptoBoost.

Le candidat devra être diplomé d'un master.

Il/Elle devra avoir de bonnes connaissances en optique et photonique ainsi qu'en nanophotonique. Une expérience en biologie moléculaire ou en biochimie ou en spectroscopie de fluorescence serait un plus, mais n'est pas indispensable.

Le/La candidat(e) devra faire preuve d'un bon esprit de synthèse et de bonnes capacités de communications. Une connaissance de la langue anglaise (lu/écrit/parlé) est très fortement souhaité.

On en parle sur Twitter !