En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant : Deep Learning pour l'aide au diagnostic des maladies neurologiques (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 2 août 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7225-ALEBRI-014
Lieu de travail : PARIS 13
Date de publication : lundi 21 juin 2021
Nom du responsable scientifique : Olivier COLLIOT
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les maladies neurologiques constituent un problème majeur de santé publique. Un diagnostic précoce et précis est essentiel pour fournir des soins adéquats aux patients et concevoir des essais cliniques efficaces pour trouver de nouveaux traitements. La neuro-imagerie joue un rôle majeur dans le diagnostic de ces troubles. Les techniques d'intelligence artificielle offrent des promesses importantes pour aider au diagnostic.
L'objectif de ce projet est de concevoir et de valider des méthodes d'apprentissage profond pour le diagnostic assisté par ordinateur des troubles neurologiques. Trois axes de recherche sont proposés.
Le premier porte sur la segmentation de structures cérébrales et de lésions, en particulier en utilisant des techniques d'apprentissage auto-supervisé ou faiblement supervisé.
Le second concerne le développement de méthodes pour la classification automatique de patients afin d'améliorer le diagnostic différentiel.
Le troisième, plus prospectif, vise à concevoir des modèles qui pourraient générer automatiquement des rapports médicaux à partir de données d'imagerie.
Les approches développées seront appliquées à différentes bases de données de patients acquises par nos partenaires de l'Institut du Cerveau et de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière et qui concerne la maladie de Parkinson et les syndrômes apparentés, la sclérose en plaques et la maladie d'Alzheimer.

Contexte de travail

Vous travaillerez au sein du laboratoire ARAMIS (www.aramislab.fr) de l'Institut du cerveau de Paris. L'institut est idéalement situé au cœur de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, au centre de Paris.
Le laboratoire ARAMIS, qui fait également partie de l'Inria (Institut national de recherche en informatique et en mathématiques appliquées), se consacre au développement de nouvelles approches informatiques pour l'analyse de grands ensembles de données cliniques et de neuroimagerie. Avec environ 35 personnes, le laboratoire a une composition multidisciplinaire, réunissant des chercheurs en apprentissage machine et en statistiques et des médecins (neurologues, neuroradiologues).
Nous avons accès à un supercalculateur comprenant 1044 GPU nVIDIA V100.
Pour plus d'informations, merci de contacter Olivier Colliot (https://www.aramislab.fr/perso/colliot/)

Contraintes et risques

Pas de contraintes particulières

On en parle sur Twitter !