En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Contrat doctoral (H/F) en Sociologie - Co-production urbaine France/Brésil

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7218-CHAROS-003
Lieu de travail : NANTERRE
Date de publication : jeudi 16 juillet 2020
Nom du responsable scientifique : Agnès Deboulet
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Dans le cadre du projet ANR Co-Polis - " Coproduction sociale de la ville et recherche citoyenne. Regards croisés sur les quartiers populaires et précaires en France et au Brésil », l'UMR LAVUE 7218 recrute un.e doctorant.e en sociologie urbaine.

Le projet Co-Polis se situe à la jonction entre sciences sociales et urban studies autour de l'étude des modalités de la co-production urbaine entre associations locales, universités/recherche et facilitateurs. La thèse proposée vise à contribuer au programme scientifique de l'ANR dans une triple perspective : (a) analyser les conditions d'émergence et de développement des espaces coproduits ou des programmes co-élaborés ; (b) rendre compte de la diversité des pratiques de co-production; (c) appréhender les enjeux épistémologiques liés au partage des savoirs.
Le candidat ou la canditate développera un projet de recherches personnel s'inscrivant dans le cadre conceptuel et méthodologique du projet ANR et devra considérer la dimension collaborative comme objet de son investigation tout comme modus operandi de sa recherche. Il.elle travaillera sur plusieurs études de cas empiriques en Ile de France et sera invité.é à développer un terrain comparatif dans la région de São Paulo. Ce terrain s'effectuera en recourant à une approche ethnographique incluant la contribution à une recherche-action participative. Les terrains d'enquête seront choisis en collaboration avec les chercheurs et acteurs associatifs partenaires impliqués dans le projet Co-Polis.
Issu d'un cursus en sciences sociales, le ou la doctorant.e aura une bonne connaissance préalable de la sociologie et/ou de l'anthropologie urbaine. Il/elle aura pour objectif général de développer une enquête de terrain en Ile de France sur un des quartiers identifiés par le projet comme lieu de collaboration emblématique et devra avoir un terrain comparatif au Brésil.

Contexte de travail

Le ou la doctorant.e. sera dirigé.e par Agnès Deboulet, sociologue, UMR LAVUE et CEDEJ USR 3123 et il.elle sera inscrit à l'Ecole Doctorale Sciences Sociales de l'Université Paris 8 dans le cadre d'une co-tutelle avec l'Université de Sao Paulo sous la responsabilité de João Sette Whitaker Ferreira. Il.elle sera accueilli.e par le laboratoire LAVUE (équipe Alter) à l'Université de Paris 8 en lien avec le site de Condorcet et la Maison des Sciences de l'Homme-Paris Nord. Il.elle et sera appelé.e à travailler en étroite collaboration avec les participants à l'ANR situés sur les autres sites du LAVUE (Université de Nanterre, ENSA-PVS) ainsi qu'avec les chercheurs membres d'autres laboratoires (Cerapps, Université de Lille), UMR LATTS. Dans le cadre du LAVUE, sa contribution se situera au sein de l'axe 2 Justice et Inégalités et de l'axe 4 Pratiques d'émancipation urbaine. Il.elle sera amené.e à s'insérer dans l'éco-système de cette recherche citoyenne en travaillant de concert avec les acteurs associatifs et professionnels partenaires. Outre l'équipe française, le ou la doctorant.e sera amené.e à développer des liens de travail soutenus avec l'équipe du Lab'hab à l'Université de São Paulo.
Plusieurs missions lui seront confiées
1) Il/elle contribuera à la recherche documentaire comprenant une partie de littérature grise et à son exploitation pour le collectif de recherche.
2) Il/elle participera à l'élaboration et la réalisation de l'enquête multi-située auprès des différents protagonistes de la co-production (habitants engagés et membres d'associations, professionnels et intermédiaires, chercheurs mais aussi représentants des pouvoirs locaux)
3) Il/elle co-animera une partie de la recherche en coordination avec les chercheurs : organisation de séminaires inter-terrains en France notamment et contribuera avec l'équipe de recherche à synthétiser les données produites sur les différents terrains et dans les espaces d'échanges inter-acteurs
4) Il.elle participera en interne avec d'autres membres à l'organisation des temps d'échanges et de travail collectifs et compte rendus

Contraintes et risques

Cette thèse requiert une assez grande flexibilité dans la mesure où la plupart des ateliers et temps de recherche-action ont lieu en soirée, voire parfois en week-end. L'enquête et les réunions du consortium nécessiteront des déplacements de courte durée en France et de quelques mois au Brésil, où il.elle sera accueilli.e par le Lab'hab sous la responsabilité de Joao Sette Whitakher et Karina Leitao.

Titulaire d'un master en sciences humaines et sociales, le candidat ou la candidate devra avoir une expérience de la vie associative, des enquêtes ethnographiques et de solides connaissances en sociologie/anthropologie/sciences politiques et études urbaines. L'aisance sur le terrain est une qualité tout aussi nécessaire que la capacité de synthèse et d'analyse à partir des domaines de compétences (mobilisations, action coopérative, études participatives…). Une grande rigueur sera nécessaire pour se situer et aider le collectif de recherche tout en progressant dans son propre travail. Le.la futur doctorant.e rendra compte régulièrement des avancées de ses propres travaux, dont une partie s'inscrira dans la recherche collective et sera amené à participer à des publications ainsi qu'à la valorisation de la recherche.

Pratique courante du portugais nécessaire. Anglais écrit et parlé souhaités.

Informations complémentaires

Date limite des candidatures 27 août 2020.
Le dossier de candidature devra comporter un CV, un projet de thèse (5 pages maximum), et une attestation de Master (ou d'une lettre du tuteur ou de la tutrice indiquant la date de soutenance qui devra avoir lieu avant le 1er octobre 2020).

On en parle sur Twitter !