En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

H/F Doctorant.e en chimie

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 25 août 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7178-FLODIE-004
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : jeudi 4 août 2022
Nom du responsable scientifique : BERTAGNOLLI Caroline
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Développement de systèmes originaux de récupération d'ions métalliques avec phase stationnaire élastique

Contexte de travail

La thèse sera rattachée à l'Ecole Doctorale des Sciences Chimiques de l'Université de Strasbourg (ED222).
Objectifs de la thèse : L'objectif de cette thèse sera de développer un procédé original et efficace en flux continu utilisant des mousses polymères à cellules ouvertes revêtus d'un film polyphénolique d'origine biosourcée pour capter et valoriser les métaux toxiques.

Les micropolluant métalliques sont rejetés par les industries chimiques, minières, électroniques et métallurgiques. Ils peuvent s'accumuler dans les organismes vivants et ainsi entraîner des problèmes de santé. De plus, les réglementations deviennent de plus en plus strictes sur les limites de concentration acceptées pour les eaux usées. Ce projet de thèse vise à développer un procédé original et efficace en flux continu utilisant des mousses polymères revêtues d'un film polyphénolique biosourcé pour la récupération des métaux toxiques. Cette stratégie doit contribuer à la gestion durable des ressources naturelles, diversifier l'approvisionnement en métaux et ainsi offrir une alternative originale, économiquement compétitive et écoresponsable de dépollution utilisant un matériau de filtration compressible, récupérable et recyclable.

Les missions du candidat porteront sur :
- Le développement et la caractérisation du matériau revêtu d'un film polyphénolique biosourcé (en collaboration avec Pr. Loïc Jierry de l'Institut Charles Sadron, UPR 22)
- La détermination des propriétés d'adsorption et désorption des métaux d'intérêt par le matériau revêtu
- La mise au point du procédé en flux continu pour le traitement d'effluents réels
- La simulation de l'écoulement dans le matériau à l'échelle d'un volume unitaire (en collaboration avec Pr. Dominique Thomas, Dr. Augustin Charvet et Dr. Nathalie Bardin-Monnier du Laboratoire Réactions et Génie des Procédés, UMR7274)

Le doctorant travaillera à l'interface de plusieurs disciplines : génie des procédés, matériaux, chimie et simulation numérique.

Le/la candidate devra :
- Avoir une formation en chimie, chimie des matériaux ou génie des procédés, poursuivant un cursus de Master de Recherche 2 ou en Ecole d'Ingénieur en 3ième année.
- Maîtriser l'anglais à l'écrit et à l'oral afin d'être en mesure de rédiger des rapports de résultats et de les présenter lors de réunions et de conférences.
Le contexte multidisciplinaire et collaboratif de ce projet nécessite que le/la candidat-e ait une forte motivation, une curiosité pour élargir son domaine d'expertise, une autonomie et une capacité à travailler en équipe avec de fortes contraintes pour respecter les délais.

On en parle sur Twitter !