En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse en volcanologie expérimentale, Strasbourg (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : dimanche 22 mai 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7063-MICHEA-003
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : dimanche 1 mai 2022
Nom du responsable scientifique : Michael Heap
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Cette thèse fait partie d'un grand projet de recherche récemment financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR). Le projet ANR s'appelle MYGALE. L'objectif de MYGALE est de comprendre l'influence de l'altération hydrothermale sur la stabilité d'un volcan. Le projet se concentrera sur La Soufrière de Guadeloupe, un volcan actif dans les Caraïbes.

Plus d'informations sur MYGALE peuvent être trouvées ici :
https://ites.unistra.fr/recherche/equipes/ge/ge-perso/anr-project-mygale.

Cette thèse sera en volcanologie expérimentale et sera basée à Strasbourg, France. Il y aura des missions de terrain en Guadeloupe pour collecter des roches pour des tests en laboratoire, et aussi pour participer à des travaux de terrain sur le volcan. L'objectif des travaux du laboratoire sera de comprendre l'influence de l'altération hydrothermale sur les propriétés physiques et mécaniques des roches altérées collectées à La Soufrière de Guadeloupe. Pour ce faire, le/la candidat.e retenu.e utilisera principalement le matériel expérimental (machines de déformation uniaxiale et triaxiale) de l'ITES de Strasbourg. Le/la candidat.e quantifiera l'altération à l'aide de la diffraction des rayons X, de la microscopie électronique à balayage et de la tomodensitométrie des rayons X.

Les candidats.es idéaux sont ceux qui ont une expérience en volcanologie et une expérience de travail en laboratoire (notamment en déformation haute-pression/haute-température des roches). Des compétences dans le terrain seront également utiles.

Contexte de travail

Le/la candidat.e travaillera à l'Institut Terre et Environnement de Strasbourg (ITES) et intégrera l'équipe « Géophysique Expérimentale ». Le/la candidat.e travaillera également avec l'équipe MYGALE (basée à l'Institut de Physique du Globe de Paris, l'Institut des Sciences de la Terre d'Orléans, et l'observatoire des volcans en Guadeloupe). Le/la candidat.e retenu.e collaborera avec un.e autre doctorant.e à Orléans, qui étudiera les timescales nécessaires à l'altération.

La thèse sera supervisée par Michael Heap et Patrick Baud.

La date de début de la thèse peut être flexible. La thèse peut débuter de septembre 2022 à janvier 2023.

Informations complémentaires

La date de début de la thèse peut être flexible. La thèse peut débuter de septembre 2022 à janvier 2023.

On en parle sur Twitter !