En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse en chimie de coordination appliquée à l'imagerie optique et à la biologie (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 30 juillet 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7053-MATBOU-001
Lieu de travail : VANDOEUVRE LES NANCY
Date de publication : vendredi 9 juillet 2021
Nom du responsable scientifique : Mathilde Bouché
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 2 novembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

De nombreux complexes métalliques possèdent un potentiel thérapeutique élevé et leur activité biologique est étroitement liée à leur réactivité dans les systèmes vivants.[1-4] Ainsi, les complexes administrés sont souvent des pro-médicaments qui sont métabolisés pour former l'espèce active. Néanmoins, cette métabolisation peut également être une source de toxicité élevée et d'échecs au cours des essais cliniques. C'est pourquoi, des candidats médicaments qui seraient traçables par imagerie, et capables de moduler leur signal après leur bio-transformation, seraient idéaux afin de comprendre leur devenir in cellulo ainsi que leur mode d'action, pour permettre leur pharmacomodulation rationnelle.[5,6]
Le but de ce projet de thèse est de développer des complexes métalliques 'switch' innovants pour suivre en parallèle leur localisation et imager leurs bio-transformations, afin de comprendre la relation entre leur devenir in cellulo et leur bioactivité. Ce projet impliquera des collaborations entre un groupe de chimistes de coordination, un groupe de biologistes moléculaires, et un groupe de théoriciens et modélisateurs.

[1] M. A. Jakupec, M. Galanski, V. B. Arion, C. G. Hartinger, B. K. Keppler, Dalton Trans. 2008, 2, 183
[2] Z. Guo, P. J. Sadler, Angew. Chem. Int. Ed. 1999, 38, 1512
[3] M. Bouché, C. Hognon, S. Grandemange, A. Monari, P. C. Gros, Dalton Trans. 2020, 49 (33), 11451
[4] M. Bouché, P.-A. Bonnefont, T. Achard, S. Bellemin-Laponnaz, Dalton Trans. 2018, 47, 11491
[5] E. J. New, R. Duan, J. Z. Zhang, T. W. Hambley, Dalton Trans. 2009, 3092, 13
[6] L. Dondaine, D. Escudero, M. Ali, P. Richard, F. Denat, A. Bettaieb, P. LeGendre, C. Paul, D. Jacquemin, C. Goze, E. Bodio, Eur. J. Inorg. Chem. 2016, 545

Contexte de travail

Ce travail de these sera effectué au Laboratoire lorrain de chimie moléculaire (L2CM, UMR 7053) à l'Université de Lorraine, Nancy, France.

Contraintes et risques

Les contraintes sont celles liées à la manipulation standard de produits chimiques, et le travail sera effectué dans un laboratoire équipé et fonctionnel pour assurer la sécurité du manipulateur et de son environnement.

Informations complémentaires

Pour candidater, envoyer une letter de motivation, CV, notes obtenues en master, et deux personnes contacts, via ce site.
Informations complémentaires de contacte : Mathilde Bouché Mathilde.bouche@univ-lorraine.fr

On en parle sur Twitter !