En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse de doctorat (H/F) sur "Choix résidentiels et inégalités éducatives"

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 6 juillet 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7049-MARFAR-001
Lieu de travail : PARIS 07
Date de publication : mardi 25 mai 2021
Nom du responsable scientifique : Marco OBERTI
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Choix résidentiels et inégalités éducatives. Une comparaison de plusieurs métropoles françaises

En France, par le biais de la sectorisation scolaire, la localisation du logement s'avère décisive pour accéder à un établissement public attractif. Mais la forte augmentation des prix de l'immobilier dans les métropoles se traduit par une diminution des opportunités résidentielles des classes moyennes et populaires. Cela conduit une partie des classes moyennes à développer d'autres stratégies résidentielles mettant en jeu le logement locatif privé ou social afin d'accéder à une offre scolaire publique attractive. D'autres fractions décident d'accéder à la propriété en proche banlieue ou dans le périurbain, et peuvent recourir au privé face à une offre scolaire publique perçue comme moins attractive. Ces dynamiques ont un impact important sur la ségrégation résidentielle et scolaire, et recoupent des dimensions politiques locales en fonction des populations que les communes souhaitent garder et attirer.
Il convient donc d'étudier : 1) la distribution spatiale des ménages avec enfant(s) en fonction du milieu social, du statut d'occupation du logement et de l'offre scolaire de proximité ; 2) d'analyser les transactions immobilières et le profil social des acheteurs et des vendeurs à l'échelle des secteurs scolaire ; 3) d'évaluer le coût de la scolarité dans le privé en fonction du marché de l'accession à la propriété.
Si de telles études portant sur la métropole parisienne sont en cours, les autres métropoles françaises restent peu étudiées. Pourtant, la métropole parisienne a des spécificités qui agissent sur les choix résidentiels et les inégalités éducatives. La thèse élargira l'analyse à d'autres grandes villes moins soumises à cette sélectivité résidentielle des espaces urbains les plus attractifs scolairement. Nous pourrons distinguer ce qui tient des spécificités locales de ce qui tient des mécanismes de la ségrégation résidentielle et des inégalités éducatives en France, et ainsi mieux penser l'articulation des politiques du logement et scolaires dans un objectif de lutte contre les inégalités éducatives.
Cette recherche mobilisera des méthodes quantitatives et qualitatives. Les traitements statistiques seront conduits à plusieurs échelles spatiales dans une perspective longitudinale L'approche qualitative reposera sur des entretiens sur les trajectoires et projets résidentiels des ménages et leurs aspirations scolaires.
La thèse sera encadrée par Marco Oberti, professeur des universités à Sciences Po.

Contexte de travail

L'Observatoire sociologique du changement (OSC) est un centre de recherche en sociologie de Sciences Po et du CNRS (https://www.sciencespo.fr/osc/fr.html). Son programme de recherche poursuit 3 objectifs :
- Mesurer et comparer l'évolution des inégalités sociales
- Analyser les mécanismes des inégalités sociales à plusieurs niveaux,
- Contribuer à l'analyse des politiques publiques.
L'OSC rassemble une équipe de 17 chercheurs permanents, 25 doctorant(e)s et 5 personnels de soutien à la recherche. Il accueille régulièrement des Professeurs invités ou associés, ainsi que des personnels post-doctorants ou assistants de recherche. Laboratoire d'accueil du Programme doctoral de sociologie de Sciences Po, l'OSC se distingue par son engagement dans la formation à la recherche en poursuivant depuis sa création un même objectif : former des sociologues de haut niveau, en phase avec les développements théoriques et méthodologiques les plus récents de la discipline.
(https://www.sciencespo.fr/osc/fr/content/accueil-des-doctorants.html)

Contraintes et risques

Le poste ne comporte pas de contrainte ou de risque particulier lié à des équipements spécifiques

Informations complémentaires

- Diplômes requis : master recherche en sociologie (ou équivalent), ou master en démographie, économie, ou géographie avec une solide culture sociologique
- Très bonne connaissance des méthodes quantitatives et des logiciels R et STATA
- Compétences en cartographie appréciées, en particulier d'un logiciel SIG (QGis, ArcGis, module cartographique de R)
- Capacité à mener des d'entretiens et à les analyser à partir de logiciels d'analyse textuelle
- Parfaite maîtrise de la langue française
- Très bonne connaissance de l'anglais oral et écrit exigée
- Aptitude pour le travail en équipe
- Documents à fournir : CV détaillé, lettre de motivation, résumé (une page) du mémoire de M2, relevé de notes M1 et M2, lettre de recommandation d'un enseignant-chercheur.

On en parle sur Twitter !