En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant·e en méthodologie RMN (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6230-JEADUM-005
Lieu de travail : NANTES
Date de publication : lundi 2 mars 2020
Nom du responsable scientifique : Jean-Nicolas Dumez et Patrick Giraudeau
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

La RMN diffusionnelle (DOSY) est un outil puissant pour l'analyse de mélanges. Parfois dénommée « RMN chromatographique », la méthode DOSY permet de séparer l'information sur les composés d'un mélange, sans étape de séparation physique. Son champ d'application va de la détection de fraude pour les composés pharmaceutiques à l'étude de mécanismes en synthèse organique. Au laboratoire CEISAM, l'un des leaders mondiaux dans l'analyse de mélanges par RMN, nous travaillons sur la mise au point de méthodes DOSY ultrarapides, qui permettent l'enregistrement de données en moins d'une seconde, au lieu de plusieurs minutes avec les méthodes conventionnelles [1-3]. Par le développement conjoint de nouvelles séquences d'impulsions et d'outils de simulations numériques, nous avons montré que la RMN diffusionnelle ultrarapide basée sur le codage spatial présente un important potentiel pour fournir des informations uniques sur les systèmes hors équilibre. Le laboratoire dispose d'une association d'instruments (hyperpolarisation, imagerie, suivi en ligne) rare qui ouvre de nouvelles perspectives dans le domaine.

Ce projet a pour objectif de développer des méthodes d'analyse basées sur la RMN diffusionnelle qui permettent d'étudier des échantillons qui évoluent rapidement dans le temps, et en particulier des mélanges réactionnels et des substrats hyperpolarisés. L'hyperpolarisation est une méthode révolutionnaire qui permet d'accroitre la sensibilité de la RMN de plusieurs ordres de grandeur. Ces développements permettront ainsi de repousser de plusieurs ordres de grandeur les limites de détection de l'analyse RMN de mélanges, et les échelles de temps pouvant être étudiées. Le projet est organisé en deux parties :
• le développement de méthodes permettant l'échantillonnage optimal d'échantillons qui évoluent dans le temps, et notamment de séquences d'impulsions qui permettent d'accroitre le sensibilité et la résolution temporelle ;
• la mise en œuvre de ces expériences sur des mélanges qui évoluent dans le temps, et en particulier des réactions chimiques catalysées et des substrats hyperpolarisés.
Ces deux axes, qui impliquent expériences, simulations numériques et analyse, se répondent et seront enrichis par une implication dans des projets de l'équipe orientés vers les applications de la RMN DOSY, notamment pour la détection de fraudes et l'étude de mécanismes réactionnels.

Contexte de travail

Le travail de thèse sera réalisé dans un environnement collaboratif stimulant, autour de nombreux·ses autres doctorant·e·s et post- doctorant·e·s récemment recruté·e·s dans le cadre de deux projets ERC. Le·la doctorant·e recruté·e interagira plus spécifiquement avec avec plusieurs doctorant·e·s et post-doctorant·e·s, ainsi qu'avec plusieurs spécialistes du développement de séquences d'impulsions.

CEISAM est le laboratoire de chimie moléculaire de l'Université de Nantes et regroupe 5 équipes de recherche reconnues en chimie théorique, physique et analytique, et en synthèse organique. La plateforme RMN du laboratoire CEISAM est la plus grande plateforme RMN du grand ouest. Elle dispose d'une grande richesse d'équipements, dont 6 spectromètres à hauts champs (400 – 700 MHz), 3 spectromètres à bas champ, un équipement pour l'IRM et un polariseur pour la polarisation dynamique nucléaire. CEISAM se situe dans l'environnement dynamique de la ville de Nantes, proche de la côte atlantique et de la Bretagne Sud.

Références
1. L. Guduff, I. Kuprov, C. van Heijenoort and J.-N. Dumez, Spatially encoded 2D and 3D diffusion-ordered NMR spectroscopy, Chem. Commun., 53, 701 (2017).
2. L. Guduff, D. Kurzbach, C. van Heijenoort, D. Abergel and J.-N. Dumez, Single-scan 13C diffusion-ordered NMR spectroscopy of DNP-hyperpolarised substrates, Chem. Eur. J. 23, 16722 (2017).
3. L. Guduff, P. Berthault, C. van Heijenoort, J.-N. Dumez and G. Huber, Single-scan diffusion-ordered NMR spectroscopy of SABRE-hyperpolarised mixtures, ChemPhysChem 20, 392 (2019).

Informations complémentaires

Le·la candidat·e a un master en chimie (de préférence chimie physique ou analytique) ou en physique, et un intérêt pour la mise au point de méthodes d'analyses par une démarche associant théorie et expérience. En raison du caractère collaboratif et international du projet, de bonnes capacités à communiquer en anglais sont nécessaires. Le·la doctorant·e recruté·e sera amené·e à transmettre ses connaissances à d'autres étudiant·e·s (Master, Doctorat) et à présenter ses travaux en congrès international.

On en parle sur Twitter !