En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant simulations numériques optique et plasmas (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6174-FRACOU-003
Lieu de travail : BESANCON
Date de publication : mardi 8 septembre 2020
Nom du responsable scientifique : Francois Courvoisier
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

L'Institut FEMTO-ST recherche un doctorant très motivé pour travailler au sein du projet ERC PULSAR qui vise à pousser les frontières de l'usinage laser des matériaux en contrôlant les interactions laser-plasma avec un programme qui associe recherche expérimentale et numérique.

LE PROJET
Les impulsions laser femtoseconde ultra-intenses promettent de devenir un outil rapide, universel, prédictible pour l'usinage de matériaux aux échelles micro et nanométriques. La récente et considérable augmentation de l'énergie laser femtoseconde à haut taux de répétition disponible sur le marché offre un large spectre de perspectives pour la production de masse. Cependant, même à des niveaux d'énergie importants, l'usinage laser reste limité à l'ablation point par point de couches nanométriques ultrafines depuis la surface du matériau en balayage ultra-rapide. Cela est dû à l'inévitable génération de plasma d'électrons libres dans le matériau, qui créé un effet « bouclier » contre la lumière et empêche d'atteindre des températures internes extrêmes à une échelle très précise de l'ordre du nanomètre.
PULSAR a pour but de briser cette barrière en développant un concept radicalement différent de régime de modification laser des matériaux basé sur un contrôle des plasmas. L'originalité du projet PULSAR est de contrôler la génération de plasma, son confinement, son excitation et sa stabilité. Il s'agit d'un programme de recherche expérimentale et numérique ambitieux qui poussera les frontières de l'usinage laser vers une précision, une rapidité et une prévisibilité inégalées. Le concept clé de PULSAR est très générique et les résultats lanceront de nouvelles recherches autour de l'usinage des matériaux par laser et le plasma induit, la physique des plasmas et l'optique ultra-rapide.

Profil :
Nous recherchons un physicien qualifié pour la modélisation et le travail numérique avec une large connaissance des outils de modélisation numérique, du calcul parallèle. Une expérience en modélisation de propagation et/ou d'interaction laser-plasma serait un plus.

Un excellent niveau d'anglais (oral et écrit) est obligatoire.

Contexte de travail

La recherche se déroulera au sein de l'Institut CNRS FEMTO-ST au sein d'un nouveau bâtiment scientifique qui donne accès à un large éventail d'installations pour les sciences fondamentales et technologiques, comprenant de nombreux laboratoires dédiés à la photonique, 1300 m2 de salles blanches et un mésocentre de calcul intensif.

On en parle sur Twitter !