En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant en Biologie H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6030-MYRBER-001
Lieu de travail : CAEN
Date de publication : vendredi 10 mai 2019
Nom du responsable scientifique : Myriam BERNAUDIN
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Titre : Intérêt d'approches théranostiques ciblant l'hypoxie : études précliniques

L'hypoxie est un marqueur bien connu de mauvais pronostic et de résistance aux traitements anticancéreux en particulier à la radiothérapie non seulement dans les tumeurs solides (cancers du cerveau, sein, prostate, colorectal…) (Schito & Semenza 2016; Wigerup et al. 2016), mais aussi dans les hémopathies malignes telles que le myélome multiple (MM) (Borsi et al. 2015), sous-tendant l'intérêt de l'imagerie et de l'adaptation du traitement au microenvironnement hypoxique du cancer.
Les objectifs recherchés à travers ce projet de thèse sont de fournir des preuves de concept de nouveaux marqueurs mais aussi de traitements (approches théranostiques) ciblant l'hypoxie, dans différents modèles précliniques tumoraux.
Le projet de thèse s'inscrit dans un projet transversal plus large dont l'unité ISTCT a la coordination au sein du labex IRON visant à développer des approches innovantes ciblant l'hypoxie sur la base de nouveaux produits radiopharmaceutiques et/ou de nouvelles cibles moléculaires. Ce projet de thèse s'articulera selon deux approches principales : 1/ les approches liées aux radiotraceurs à base de nouveaus dérivés nitroimidazole ; 2/ les approches moléculaires ciblant le facteur de transcription hypoxia-inducible factor (HIF), le « sensor » moléculaire le plus reconnu de l'hypoxie.
Le doctorant réalisera les approches d'imagerie (TEP/IRM) et théranostiques sur différents modèles de tumeurs cérébrales, modèles déjà développés et caractérisés en terme d'hypoxie et de réponses à la chimio- et radiothérapie au sein de l'équipe CERVOxy/ISTCT (Corroyer-Dulmont et al. 2013 ; Corroyer-Dulmont et al. 2015 ; Pérès et al., 2015 ; Valable et al. 2017). Il validera également ces nouveaux outils dans d'autres modèles tumoraux dans le cadre d'une collaboration avec l'équipe du Pr. M. Chérel CRCINA (Nantes). Une première étape consistera en une étude biologique approfondie de l'hypoxie, de l'expression des HIFs et de leurs gènes cibles ainsi que de l'effet d'inhibiteurs pharmacologiques des HIFs dans ces différents modèles.
Le projet de thèse s'intègre non seulement dans le programme scientifique de l'unité ISTCT, du labex IRON mais aussi d'ARCHADE dont un des objectifs est de proposer des traitements innovants pour les tumeurs radiorésistantes telles que les tumeurs hypoxiques.

Références bibliographiques
Borsi et al. Transl Res. 2015; 165(6):641-50.
Corroyer-Dulmont et al. Front Med. 2015; 2:57.
Corroyer-Dulmont et al. Biol Chem. 2013; 394(4):529-39.
Pérès et al. Oncotarget. 2015; 6(4):2101-19.
Schito & Semenza. Trends Cancer. 2016; 2(12):758-770.
Wigerup et al. Pharmacol Ther. 2016; 164:152-69.
Valable et al. J Cereb Blood Flow Metab. 2017;37(7):2584-2597.

Contexte de travail

Le doctorant réalisera sa thèse au sein de l'unité ISTCT « Imagerie et Stratégies Thérapeutiques des pathologies Cérébrales et Tumorales » (www.istct.cyceron.fr) et plus particulièrement au sein de l'équipe CERVOxy « Hypoxie, physiopathologies cérébrovasculaire et tumorale » spécialisée dans le domaine de la neuro-oncologie et l'utilisation de l'imagerie multimodale biomédicale sous la supervision de Myriam Bernaudin en collaboration avec le CRCINA à Nantes et l'équipe LDM-TEP de l'unité ISTCT dans la cadre du Labex IRON (https://www.labex-iron.com).
L'unité de recherche mettra à disposition les moyens humains et matériels nécessaires à la réalisation de cette thèse. Le doctorant aura également accès aux équipements de l'unité (chambres d'hypoxie, laboratoires de physiologie, de biologie cellulaire et moléculaire…), de la plateforme CYCERON (IRM 7T ; microTEP/CT ; appareil hybride PET/MR, irradiateurs RX animal et cellulaire) et du CURB/ONCOModels pour mener à bien ce projet.
Ce projet recevra un soutien financier du Labex IRON en plus des soutiens financiers récurrents de l'unité (CNRS, Université de Caen).

Contraintes et risques

La thèse sera rattachée à l'école doctorale EDNBISE 497 « Normande de Biologie Intégrative, Santé, Environnement » (www.unicaen.fr/ednbise/Accueil). Des déplacements à Nantes seront à prévoir dans le cadre de la collaboration avec le CRCINA au sein du labex IRON.

Le doctorant devra être formé au cours de sa première année de thèse (s'il ne l'est pas encore) à l'expérimentation animale et l'imagerie biomédicale et obtenir le Diplôme Universitaire Expérimentation Animale niveau 1.

Informations complémentaires

Le candidat devra être titulaire d'un diplôme d'ingénieur et/ou d'un master en Biologie ou Neurobiologie/Neurosciences. Nous recherchons un jeune chercheur/jeune chercheuse qui saura s'impliquer dans son projet, curieux, ayant une certaine autonomie et une forte motivation pour dévelop-per/acquérir des compétences en imagerie dans le domaine de l'oncologie. De plus, le candidat devra être apte à travailler en équipe sur des projets pluridisciplinaires.
Une partie des travaux devant se faire sur des modèles de tumeurs cérébrales orthotopiques, une connaissance en neurosciences est requise.
Des notions de l'hypoxie dans un contexte oncologique seront fortement appréciées.
Sur le plan technique, le candidat devra avoir acquis une expérience dans la culture cellulaire, et les techniques classiques de biologie cellulaire et moléculaire (extraction acide nucléique, RT-PCR quantitative, immunocyto- ou histologie) et d'imagerie biomédicale.

La date limite pour l'envoi des candidatures est le 31 mai 2019.
Les candidats sélectionnés pour un entretien seront contactés au cours du mois de juin 2019.

Les candidatures devront inclure un CV détaillé ; au moins deux références (personnes susceptibles d'être contactées) et une lettre de motivation d'une page.

On en parle sur Twitter !