En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Influence des ultrasons sur des gels colloidaux (PhD, H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : dimanche 30 juin 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Influence des ultrasons sur des gels colloidaux (PhD, H/F)
Référence : UMR5672-THOGIB-006
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : LYON 07
Date de publication : lundi 1 avril 2024
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 septembre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 3 037,80 € et 3 468,55 € brut mensuel
Section(s) CN : Matière molle : synthèse, élaboration, assemblages, structure, propriétés, fonctions

Description du sujet de thèse

Les ultrasons de forte puissance sont connus depuis longtemps pour perturber les agrégats de particules, avec des applications pour la remise en suspension, la filtration et le nettoyage, l'optimisation des produits alimentaires et l'administration de médicaments. Toutefois, les mécanismes physiques sous-jacents ne sont toujours pas clairs. Récemment, nous avons quantifié l'impact des ultrasons de forte puissance sur des gels colloïdaux modèles, révélant un ramollissement substantiel sous l'effet des vibrations ultrasoniques associé à la nucléation de fissures de la taille d'un micron au sein du réseau de gel [Physical Review X 10, 011028 (2020)].

Dans le cadre de "CoCoGel" (https://cocogel.iesl.forth.gr/), un réseau doctoral industriel Marie Skłodowska-Curie, un poste de doctorant est disponible à l'École Normale Supérieure de Lyon en collaboration avec Valeria Garbin à l'université TU Delft et Fabrice Toussaint au Holcim Innovation Center.

Le doctorant étudiera les propriétés des gels "rhéo-acoustiques", c'est-à-dire des gels colloïdaux qui réagissent mécaniquement aux ultrasons. Les expériences consisteront à suivre la réponse du système aux ultrasons par une caractérisation structurelle (microscopie et diffusion de la lumière ou des rayons X) et des mesures mécaniques (rhéologie et microrhéologie).

Le candidat au doctorat étudiera les propriétés des gels "rhéo-acoustiques", c'est-à-dire des gels colloïdaux qui réagissent mécaniquement aux ultrasons. Les expériences consisteront à suivre la réponse du système aux ultrasons par une caractérisation structurelle (microscopie et diffusion de la lumière ou des rayons X) et des mesures mécaniques (rhéologie et microrhéologie).

Le candidat au doctorat explorera également certaines applications des concepts susmentionnés aux systèmes industriels. En particulier, le doctorant passera environ un an au Centre d'innovation Holcim (Saint-Quentin-Fallavier, France) pour utiliser des ultrasons de haute puissance afin de contrôler et d'ajuster les propriétés d'écoulement des pâtes de ciment, un enjeu majeur actuel pour réduire l'empreinte carbone des bétons. Le candidat au doctorat explorera également les applications dans le domaine de la science alimentaire pendant trois mois au centre mondial d'innovation alimentaire d'Unilever (Wageningen, NL).

Contexte de travail

Le candidat au doctorat travaillera au sein de CoCoGel, un réseau doctoral industriel (DN) Marie Skłodowska-Curie (HORIZON-MSCA-2022-DN-01-01) consacré au contrôle des gels colloïdaux pour de nouveaux matériaux durables.
CoCoGel vise à fournir une formation intégrée aux chercheurs en début de carrière, leur permettant d'atteindre l'excellence scientifique et de poser les bases de leur future carrière.

Les candidats doivent être titulaires d’un master en physique/chimie/génie chimique/science des matériaux ou autre discipline pertinente. Un financement très compétitif de l'UE est offert pour une durée de 36 mois. Pour être éligible, le candidat ne doit pas avoir résidé ou exercé son activité principale (travail, études, etc.) en France pendant plus de 12 mois au cours des 36 mois précédant la date de début du recrutement.

Contraintes et risques

/

Informations complémentaires

/